Combats meurtriers à Kidal : La Plateforme affirme avoir réagi en légitime défense

5

La Plateforme des mouvements du 14 juin 2014 d’Alger informe la Médiation Internationale, le Gouvernement du Mali, l'opinion nationale et internationale, qu'après une entente avec la MINUSMA et Barkhane de Kidal, il a été convenu de sursoir à toutes actions militaires jusqu'au 20 juillet qui devrait consacrer l'installation du MOC et le retour de la normalisation de la vie dans la région.

La plateforme avait ce jour accéder à ces mesures d'apaisement en posant comme seule condition que ses éléments ne soient plus attaqués par des troupes sorties de la ville de Kidal.
C'est donc avec stupéfaction que de nombreuses troupes de la CMA sorties de la ville de Kidal et renforcées par d'autres groupes non signataires ont attaqué ses positions à Djencheché, le mardi 11 juillet 2017, ces affrontements ont occasionné des morts et des blessés de part et d'autres
La Plateforme rappelle qu’elle a mené ces combats en légitime défense contre la coordination des Mouvements de l'Azawad CMA et ses alliés qui mènent la guerre dans le seul objectif de freiner l'application de l'accord de paix et de réconciliation issus du processus d'Alger.

La Plateforme constate avec une très grave préoccupation que la CMA certainement sous directives de ses mentors rouvre les hostilités à chaque fois qu'il s'agit de normaliser la vie à Kidal et demande à la médiation internationale d'en tirer toutes les conséquences.
La Plateforme condamne cette violence qui lui est régulièrement imposée depuis le début du processus de paix, et présente ses condoléances aux familles endeuillées et souhaite prompt rétablissement aux blessés.

La plateforme des Mouvements du 14 juin d'Alger demeure attachée à l'accord pour la paix et la réconciliation issu de processus d'Alger
Bamako le 12 Juillet 2017

Source : aBamako

aBamako