Dramane Dembélé, le mouton noir de l’Adema

11

Candidat malheureux de la Ruche, à la présidentielle de 2013, Dra, comme l’appellent les intimes, fait pâle figure au sein du Comité exécutif du parti. Déjà désavoué, par IBK, dont il était, il y a un an, le ministre des Domaines de l’Etat, de l’Habitat et des Affaires Foncières, suite au scandale dit des logements sociaux, Dramane Dembelé est accusé de tous les péchés d’Israël par ses camarades du parti ; mais aussi, par les militants qui lui reprochent d’avoir trahi le FDR, au second tour de la présidentielle de 2013.
Selon une source proche du Comité exécutif du parti, c’est pour bénéficier d’un poste de ministre que le candidat de l’Adema-Pasj, Dramane Dembelé avait foulé le pacte qui liait les partis politiques regroupés au sein du FDR. Pacte selon lequel, le parti politique, membre du FDR, qui arrivera au second tour, doit être soutenu par les autres partis politiques membres.
« C’est pour avoir violé ce pacte, contre un portefeuille ministériel qui ne lui a pas porté bonheur d’ailleurs, que Dra est marginalisé dans le parti. Et il ne sera plus jamais le candidat du parti à l’élection présidentielle. Car, il est désavoué, non seulement par les militants de l’Adema ; mais aussi, par ses camarades du Comité exécutif, qui se méfient de lui, comme de la peste », indique un de ses camarades, visiblement, remonté contre lui.
Et comme tout cela ne suffisait pas, le 30 juin dernier, aux environs de 21 heures, il aurait été pris à partie, cette fois-ci, frontalement, par un de ses camarades de la section IV. C’était au sortir d’une réunion extraordinaire du Comité exécutif du parti. Qui a failli, toujours selon sources, tourner au pugilat.
Nous y reviendrons !

Oumar Babi

Source : aBamako

aBamako