Échanges entre Emmanuel Macron et Mamadou Sinsy Coulibaly : Pour un véritable partenariat gagnant-gagnant

20

En marge de sa visite au Mali, plus précisément à Bamako dans le cadre du sommet extraordinaire du G5 Sahel, le président français Emmanuel Macron a eu un entretien avec Mamadou Sinsy Coulibaly, le président du Conseil national du patronat du Mali, et non moins promoteur du Groupe Kledu. Cette rencontre a eu lieu dimanche 2 juillet à la résidence de l’ambassadeur de France au Mali. Le patron des patrons maliens en a profité pour féliciter Emmanuel Macron, au nom du secteur privé malien, pour son accession à la magistrature suprême de son pays.

«Je vous exprime toute notre reconnaissance pour avoir bien voulu accepter, malgré un calendrier particulièrement serré, de partager avec nous ce moment privilégié d’échanges qui, nous l’espérons, contribuera au raffermissement des liens économiques entrez nos deux pays», a introduit Mamadou Sinsy Coulibaly. Avant de profiter de cette rencontre pour présenter le Conseil national du patronat du Mali, lequel a pour mission principale de représenter et défendre les intérêts de ses membres, d’accompagner les investisseurs étrangers, de favoriser la liberté d’entreprise et de contribuer au développement de la croissance.

Aux dires du président du Conseil national du patronat malien, la visite de Macron intervient dans une situation nationale bien difficile doublée d’un environnement économique encore à la recherche de stratégies pour attirer les majors de l’économie français en particulier. Il a fait savoir à son interlocuteur, que le patronat malien est à la recherche de solutions pour «…créer des emplois pour que notre jeunesse ne s’aventure ni ne s’engage dans des entreprises désespérées, ou pire, criminelles».

De façon conviviale, le président français a écouté avec patience les propos de Mamadou Sinsy Coulibaly qui cadrent avec sa vision de développement en Afrique. Aussi, le président Macron souhaite-t-il mettre en place sur le continent un pool d’opérateurs économiques et de patrons et Mamadou Sinsy Coulibaly semble avoir le profil idéal pour y représenter le Mali.

Coulibaly a en outre parlé de recherche de stratégies : ”nous nous permettons de solliciter votre accompagnement à l’État malien pour que la dématérialisation de l’administration soit une réalité au Mali. Ceci permettra de réduire les contacts physiques entre les usagers et les agents de l’administration tels que la douane, les impôts et autres. Ainsi, les recettes de l’État du Mali seront sécurisées et la corruption connaîtra une réduction considérable”.
Mamadou Sinsy Coulibaly a remercié Emmanuel Macron pour les appuis que lui et son gouvernement et le peuple français ne cessent d’apporter au Mali. «Le souhait de l’ensemble du secteur privé malien est de nouer des liens solides avec les entreprises françaises, dans un véritable partenariat gagnant-gagnant, bâti sur le socle de la confiance mutuelle et de la volonté commune de créer de la richesse. Mais, pour être solides, les relations entre les entreprises françaises et les entreprises maliennes devraient être plus directes, plus pragmatiques, afin de permettre aux deux parties d’explorer avec la célérité nécessaire, les opportunités d’investissement qui peuvent s’offrir aux entrepreneurs», a-t-il déclaré.

«Le Mali vient d’instituer une loi, le partenariat public-privé, ce qui constitue à notre sens, une obligation pour le secteur privé de nos deux pays de profiter au maximum par des partenariats sincères et solides avec un esprit de transfert de savoir-faire… Face à la rareté des ressources financières de l’État du Mali, ce type de partenariat constitue une réponse appropriée à la problématique de mobilisation des financements publics. Mais comme vous n’en doutez pas aussi, son intérêt réside dans l’accroissement des perspectives de marchés rentables et des retours sur investissements sécurisés. Nous restons ouverts aux entreprises de votre pays, pour une mise en œuvre commune de ce mécanisme innovant», a conclu le patron des patrons maliens, Mamadou Sinsy Coulibaly.

Kassim TRAORE

Source : aBamako

aBamako