Forum économique «Chicafrica» : Des opportunités pour les acteurs économiques

11

A la tête d’une délégation d’opérateurs économiques, le ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé, Konimba Sidibé, a pris part du 6 au 8 juillet dernier, à Chicago (Etats-Unis d’Amérique), au 2è Forum économique «Chicafrica» qui regroupe l’Afrique et les Etats-Unis.

L’objectif de cette rencontre initiée par Ramses consulting & Associates est de stimuler la création de partenariats internationaux entre l’Afrique et les USA d’une part, et des partenariats d’affaires entre les entreprises d’autre part. La rencontre visait aussi à promouvoir des échanges économiques et commerciaux internationaux entre l’Afrique et le pays de l’Oncle Sam, stimuler la création des partenariats d’affaires, contribuer au renforcement des relations économiques et politiques entre les Etats-Unis d’Amérique et l`Afrique, accroitre l’investissement privé américain en Afrique, promouvoir les possibilités de faire des Affaires aux Etats-Unis d’Amérique, enfin accroître l`investissement de la diaspora vers l’Afrique en créant un pont économique entre hommes d’affaires et acteurs économiques des deux continents.
L’édition de cette année s’est déroulée autour de panels, de conférences, de diners, de rendez-vous et de voyages d’affaires.
Le directeur exécutif de Ramses consulting & Associates, Calvin Tchatcoua, ambitionne d’établir un partenariat juste et équitable empreint de créativité, d’innovation et d’entrepreneuriat. Le forum va créer un pont économique entre hommes d’affaires et acteurs économiques d’Afrique et des USA.
Le représentant du gouverneur de l’Illinois, Sam Stun, responsable en charge de la coopération entre l’Etat du même nom, l’Afrique et le Moyen-Orient, un Américain originaire du Cameroun, notera que le forum « Chicafrica » constitue, un véritable cadre d’échanges dans lequel se tisse la participation de représentants de gouvernement, d’hommes d’affaires, de diplomates, et de hautes personnalités.
Occasion pour les opérateurs économiques de nouer des contacts individuels et des opportunités d’affaires dans un contexte de commerce mondialisé animé par d’éminents acteurs économiques et de consultants chevronnés de différents pays du monde entier.
Pour le ministre de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé, Konimba Sidibé, ce forum constitue une opportunité pour les différents acteurs économiques, leur ouvre de nouvelles perspectives dans un nouvel élan de dynamisation des affaires. Le ministre Sidibé relèvera que c’est une occasion unique pour regrouper en un même endroit des partenaires de premiers plans ayant des intérêts communs : gouvernements, entreprises et représentants des acteurs économiques pour discuter du développement du continent africain.
Le thème de cette deuxième édition, portait sur « le Partenariat public-privé », un moyen de croissance accélérée pour l’Afrique. Le forum doit contribuer au renforcement des capacités de financement de l’économie africaine ; favoriser l’investissement des entreprises américaines en Afrique ; intensifier le dialogue économique entre l’Afrique et les Etats-Unis d’Amérique ; réinventer au plus vite la présence économique extérieure américaine en Afrique subsaharienne.
Au regard de la qualité des participants, la sélection des partenaires reposera sur une rigueur en fonction des projets et des besoins des intervenants.
Les travaux se sont déroulés sous forme d’ateliers-débats, de conférences et panels, de stands-expositions.
Ils ont été couronnés par une soirée de Gala au cours de laquelle des distinctions « Prix excellence africaine » ont été décernées à des acteurs économiques dans différents domaines les plus dynamiques ou les plus innovants de notre continent.
Les hommes, les femmes ou des PME qui, par leur talent, leur créativité, leur capacité d’innovation, participent au rayonnement international de l’Afrique dans le monde, ont reçu des distinctions. L’objectif recherché par l’institutionnalisation de ce prix est d’assurer une large communication internationale sur le savoir-faire des PME africaines et aussi récompenser ceux et celles qui auront contribué au développement de l’Afrique.
Cellule COM MPISP


Source : Africatime

Africatime