IBK a trahi le peuple au profit de son intérêt personnel !

8

De nos jours, personne ne pourra dire que Kidal est une partie intégrante du territoire malien. Bientôt quatre ans de son quinquennat, le président de la République, depuis son élection à la magistrature suprême, n’a jamais mis les pieds à Kidal alors que cette région fait partie des dix régions du Mali. L’évènement de 2012 qui a engendré l’occupation des 1/3 du territoire Malien, a poussé la majeure partie du peuple à voter pour IBK, afin de trouver une solution définitive à cette crise que connait notre pays depuis plus d’une décennie.

Cependant, le constat est armer mais l’insécurité résiduelle, d’après ce que les gouvernants avancent quotidiennement dans le Nord ainsi qu’au sud, est constaté. Pourtant, nos gouvernants ferment les yeux dessus pour berner une fois de plus la population tout en disant que le Mali n’est victime que d’une insécurité résiduelle. Le peuple lambda n’a pas oublié le départ de Moussa Mara ancien Premier Ministre à Kidal pendant lequel beaucoup de nos braves militaires ont rendu l’âme.

Pire, le président IBK, étant chez lui à Sebenicoro, trompe la population malienne tout en affirmant que Kidal n’est pas sous une occupation étrangère. Il faut noter qu’il en train de faire tout ceci pour faire passer sa nouvelle constitution plus qu’impopulaire. Il veut à tout prix imposer cette révision constitutionnelle au citoyen lambda.

En plus de cela, le jeu du président IBK est clair, il veut juste se faire réélire en 2018 tout en imposant cette constitution qui renforcerait son pouvoir. Elle fera du président de la république démocratiquement élu en un intouchable empereur au Mali. Alors, vu de la vigilance du peuple qui ne souhaite pas avoir un monarque dans un pays démocratique a montré son désaccord à travers des marches, meetings pour dire NON à une révision constitutionnelle.

Pour rappel, lors de la cérémonie de G5 Sahel, le Président IBk a précisé devant Macron, président de la république Française, qu’il fera tout pour mettre ses engagements qui sont entre autres : Déploiement des autorités intérimaires, révision Constitutionnelle qui s’achèvera à un référendum.

Les enjeux de la révision constitutionnelle ne répondent pas aux besoins du peuple malien. Malgré l’appel de la population pour le retrait de la révision constitutionnelle. Ils s’ insistent à réviser par la force la constitution de 1992 par ce qu’ils ont le monopole de toutes les personnes chargés de valider le bulletin de vote. Il faut reconnaitre que nos autorités savent aussi bien que la constitution qui circule dans leurs mains ne répond pas aux aspirations du peuple mais uniquement à leurs intérêts personnels. Le Président de la République qui avait comme slogan ‘’ le bonheur des maliens’’ a déçu ses électeurs ainsi que l’ensemble de la population du Mali. Ce projet sera bel et bien un projet de diviseur du peuple Malien. Alors nous pouvons dire qu’IBK a déçu le peuple au profit de son intérêt personnel.

ABDRAMANE SAMAKE

Source : aBamako

aBamako