Mamadou Diarrassouba versus Ras Bath: Le poste de Questeur a trouvé que j’ai mon étage à Yirimadjo »

12

C’est connu dans notre pays : dans son escalade verbale, le virevoltant chroniqueur, Ras Bath n’épargne personne. Dans sa volonté de faire feu de tout bois, sa dernière cible était le premier Questeur de l’Assemblée nationale, Mamadou Diarrassouba, injustement accusé de l’empêcher d’entrer à Dioïla le week-end dernier. Face à grave accusation, le député élu à Banico a tenu à faire des précisions importantes.

Tout d’abord, le natif de Massigui a indiqué qu’il ne voulait pas intervenir par rapport aux tenus par Ras Bath. Mais à cause de la gravité de certaines accusations, Diarrassouba a fermement recommandé que le tonitruant chroniqueur présente ses excuses aux populations de Dioïla et au corps enseignant.

« Il y a un aspect pour lequel je voudrais qu’il présente ses excuses aux populations de Dioïla et qu’il retire ses propos. C’est quand il a dit que j’ai acheté la drogue pour les gens. Considéré les gens de Dioïla comme des drogués, cela est une insulte. Cela n’est pas une bonne chose. Cela beaucoup fait mal aux gens à Dioïla et ils sont très fachés. Autre chose pour laquelle je voudrais qu’il présente ses excuses. C’est quand il dit qu’un enseignant du premier cycle, qui n’a même pas 90 000 F CFA par mois et qui s’est taillé une maison à étage. Je pense qu’il ne doit pas manquer de respect aux enseignants à travers ma modeste personne. Beaucoup d’enseignants ont marché avec lui l’autre jour. Je suis convaincu que le tiers de ses marcheurs étaient des enseignants. Je pense qu’il ne doit pas les manquer de respect. Hier, j’étais maître de premier cycle, je l’assume et j’en suis fier. C’est ce qui a fait que j’ai été élu député à Kolokani. Quand j’étais à Kolokani, dans ma classe aucun élève n’a échoué au CP. J’ai toujours fait 100%. Aujourd’hui, Dieu merci, je ne suis plus à ce niveau. J’ai fait une thèse en sociologie et sur la gouvernance de l’Assemblée nationale à l’Université Mandé Boukari. La maison à laquelle il fait allusion, j’y ai déménagé en 2008. De 2004 à 2008, j’étais député de la CEDEAO avec le Pr Aly Nouhoum Diallo et d’autres députés. Le poste de Questeur a trouvé que j’ai mon étage à Yirimadjo. Ceux qui sont à Yirimadjo peuvent le témoigner », a-t-il déclaré ajoutant que « Je ne voulais même pas intervenir sur le sujet. Mais il y a deux à points sur lesquels je vais m’exprimer. Le premier aspect, c’est une satisfaction dans la déclaration de Ras Bath, parce qu’aujourd’hui à Dioïla il y a 5 députés et un ministre. Donc, si c’est moi seul qui ai pu le bloquer afin qu’il n’entre pas à Dioïla, je suis content. Parce qu’il m’a montré que je suis important et que j’ai le contrôle Dioïla et je remercie le bon Dieu pour cela. Nous sommes 5 députés et il y a un qui est de l’opposition. Il a la latitude de restituer comme je l’ai fait, personne ne peut l’empêcher. Je ne démens pas parce que je n’ai peur de rien. Je sais qui je suis. J’ai fait 10 ans dans l’opposition. Ce n’est pas à cause de lui que je vais dire que je n’étais pas là-bas ce jour là. Je mets quiconque au défi. Personne ne peut dire que je lui ai appelé à Dioïla pour dire de prendre une telle décision, au niveau des jeunes ou des femmes. Personne ne peut dire que Diarrassouba a appelé pour dire qu’il ne faut pas que Ras Bath rentre à Dioïla. Si je le fais, cela veut dire qu’il est plus puissant que moi, qu’il est populaire que moi et qu’il est plus considéré que moi. Je ne le ferai jamais. Il était à Fana. Tout le monde l’a vu. Il est parti salué les notabilités et il est allé parler sur la radio. Deuxième motif de satisfaction, il m’a attribué l’âge de 70 ans. Je prie le bon Dieu pour que j’atteigne cet âge ».

Youssouf Bamey

Source : aBamako

aBamako