Partenariat Toguna Agro – Industrie – Basf : bientôt l’installation d’une unité moderne de pesticides à Bamako

10

Fruit du partenariat, entre le Groupe Toguna Agro-industrie et BASF, l’un des plus grands Groupes allemands de l’industrie chimique, une unité moderne de fabrication de pesticides verra le jour, dans les mois à venir, dans notre pays. L’annonce a été faite, mi-juin, par le président de la République de retour de Berlin où, il avait participé à la conférence internationale « Partenariat G 20 – Afrique, investir dans un avenir commun », en compagnie de nombreux chefs d’entreprises maliens, dont le patron du Groupe Toguna, Seydou Nantoumé.

« J’en suis très heureux ; je viens de recevoir le patron du Groupe BASF, qui est connu dans le monde entier comme l’un des plus grands Groupes chimiques, qui est intéressé par les intrants agricoles. Il est, également, un partenaire de Toguna-industrie. Il a dit son souhait d’aller plus loin encore avec Toguna en installant une unité de pesticides au Mali ».
Les gestes hauts et forts, et le visage barré par un large sourire, le Chef de l’Etat considère ce nouveau pallié, franchi par le partenariat Toguna – BASF, comme l’une des plus grandes réussites de sa visite à Berlin.

Le PDG du Groupe Toguna en compagnie du Chef de l’Etat
Le PDG du Groupe Toguna en compagnie du Chef de l’Etat
Une unité industrielle de dernière génération

Considérée, par les experts, comme une unité industrielle de dernière générale, dotée d’équipements modernes, cette nouvelle unité de pesticides permettra d’approvisionner, dit-on, toute l’Afrique de l’Ouest en pesticides de qualité, à moindre coût. Côté administration, promet-on, des facilités seront accordées à la nouvelle unité industrielle. Afin de lui permettre de s’implanter le plus vite possible, dans notre pays.
Créée le 6 avril 1865 à Mannheim, BASF (Badische Anilin – & Soda – Fabrik),(en français Fabrique d’aniline et de Soude de Bade), a son siège à Ludwigshafen, au bord du Rhin, en Allemagne. Elle a une superficie de plus de 10 km2. Et emploie 34.000 personnes, travaillant à la recherche, aux essais, au développement, à la fabrication et à la vente de plusieurs milliers de produits, commercialisés dans le monde entier.

Le Président de la République félicitant le PDG du Groupe Toguna Agro-Industrie
Le Président de la République félicitant le PDG du Groupe Toguna Agro-Industrie
BASF, leader mondial des produits industriels

Au départ, BASF produisait de l’aniline, de la soude, des colorants et autres dérivés du goudron. Mais c’est à partir des années 1900, que le Groupe a pris une envergure internationale. L’effectif de son personnel passe de 7.000 à 24.000 en l’espace de 20 ans.
Réputé pour avoir été le premier Groupe industriel à synthétiser les colorants alizarine, indigo et indanthrène, BASF a, aussi, réussi à créer du caoutchouc synthétique ; mais aussi, à obtenir de l’ammoniac à partir de l’azote et du charbon.
Aujourd’hui, le Groupe BASF compte plus de 170 filiales et entreprises dans le monde. Bien plus, il opère sur plus de 380 sites de production, en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Afrique. Il approvisionne plus de 200 pays en produits industriels, utilisés par une variété d’industries à travers le monde.
A la fin de 2014, BASF employait plus de 113.292 personnes, dont 50.800 en Allemagne. Son chiffre d’affaires est estimé à 74 milliards d’euros, pour un bénéfice annuel de 7,6 milliards d’euros.
C’est ce géant industriel allemand, qui vient de franchir un nouveau pas dans son partenariat avec l’un des plus grands Groupes industriels maliens, voire d’Afrique de l’Ouest : Toguna Agro – Industrie.
Fondée, il y a un peu plus de 20 ans, et spécialisée dans la production d’engrais agricoles, elle a fait de l’amélioration de la productivité agricole, en Afrique, son cheval de bataille. Elle partage plusieurs points communs avec son partenaire allemand.

Vue partielle du chantier futuriste du Groupe Toguna Agro-Industrie
Vue partielle du chantier futuriste du Groupe Toguna Agro-Industrie
Toguna Agro-Industrie, leader ouest-africain de l’engrais

Première unité industrielle privée malien à l’export, elle emploie près de 1.000 personnes. Le Groupe Toguna s’est toujours attaché à produire des engrais de qualité, à les produire dans ses usines au Mali et à participer à la vie sociale, culturelle, éducative et sanitaire à travers sa fondation : Fondation d’entreprise Groupe Toguna.
Pour s’adapter à son secteur, de plus en plus concurrentiel, Toguna Agro- Industrie s’est engagée dans une démarche « qualité ». Afin de satisfaire ses clients, disséminés dans toute l’Afrique de l’Ouest. Ses objectifs sont : assurer la qualité des engrais grâce au respect de leurs caractéristiques physicochimiques, respecter les bonnes pratiques définies dans les procédures internes, développer des produits innovants grâce à la capacité de l’entreprise à mettre en synergie la recherche agronomique, les demandes des agriculteurs et la formulation de ses produits ; maîtriser les coûts d’exploitation, améliorer la rentabilité de l’entreprise, conforter le leadership du Groupe sur le marché ouest-africain, pérenniser l’entreprise par l’obtention et le maintien de la certification ISO 9001/2008 du Système de Management Qualité (SMQ), gage de professionnalisme……

Autre vue du chantier futuriste du Groupe Toguna Agro-Industrie
Autre vue du chantier futuriste
du Groupe Toguna Agro-Industrie
Qualité de ses produits : des distinctions internationales

Son réseau de distributeurs agréés couvre l’ensemble des régions agricoles du Mali. Au sein de son unité de production, Toguna Agro-Industrie a installé un laboratoire de dernière génération, répondant aux normes internationales. Pour récompenser la qualité de ses produits, le Groupe Toguna a reçu plusieurs distinctions internationales. Notamment, l’International Trophy for Quality (2010), Star Quality (2011), International Star for Quality (2012)…
Comme on le voit, les deux Groupes industriels partagent de nombreux points communs. Et leur partenariat, qui se renforce à travers l’ouverture d’une unité industrielle de pesticides, augure de lendemains meilleurs ; non seulement, à travers la création d’emplois directs et indirects ; mais aussi, pour nos paysans, qui viennent de se lancer dans la course pour une meilleure production et une meilleure productivité. Et ce, dans tous les domaines de l’agriculture.

Un partenariat gagnant-gagnant

Conduite par Mr Bathily, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, la délégation d’opérateurs économiques accompagnant le président de la République à Berlin a noué des relations d’affaires avec leurs collègues allemands. Mesurant les potentialités, dont regorge notre pays, ces derniers ont décidé d’investir au Mali. De retour à Bamako, Mr Seydou Nantoumé, PDG du Groupe Toguna Agro – Industrie n’a fait aucune déclaration, en dépit des sollicitations, dont il a fait l’objet. Mais sa satisfaction se lit sur son visage.
« Au total, mon séjour a été utile. Il a, surtout, permis de noter l’intérêt et la considération, dont jouit le Mali en Allemagne », a conclu le président IBK. Avec le sentiment du devoir accompli.

Oumar Babi

Source : aBamako

aBamako