Rejoindre le Peuple dans sa lutte de libération et d’asservissement : l’heure de la victoire.

20

Comme un chant divin, l’heure de la victoire et de la vérité a sonné dans mon cœur. Que le seigneur soit loué. Comment ne pas être heureux de voir enfin cette jeunesse malienne, autrefois si divisée et si dispersée se retrouver autour de l’ultime mission de sauver le Mali tout entier des affres d’un régime aux intentions inavouées. En effet, depuis la forte mobilisation du 17 Juin, tous les moyens sont bons pour les partisans du OUI à saper les efforts de la désormais plateforme patriotique, ANTE – ABANA. Insultes, mensonges, calomnies, achats de consciences, diffamations, et autres stratagèmes de petites gens sont monnaie courantes.

Oui, l’heure de la victoire et de la vérité a enfin sonné, tous les maliens épris d’un amour sincère envers leur pays sont devant leur responsabilité historique, de rejoindre le camp de la vérité, à un moment il est question de sauver de la noyade, un Mali déjà au fond de l’abîme.

Ce message s’adresse également aux leaders religieux de tout bord, qui depuis un certain temps soufflent le chaud et le froid, à qui, il convient de faire cette mise au point, après la sortie du guide spirituel Ousmane Chérif Madani HAIDARA, envers qui nous avons le plus grand respect dû à son rang. Je me permets de lui rappeler, puisqu’il semble être mal informé par son entourage, que :

La plateforme AN TE, ANBANA n’a jamais chercher à rencontrer HAIDARA. Nous avons reçu sa délégation à la pyramide du souvenir. Et c’est cette délégation qui a demandé à ce que la plateforme AN TE rencontre le guide. Cette lutte, nous la conduirons au bout avec ou sans la bénédiction des leaders religieux.

HAIDARA, vous n’avez d’autres choix que de rejoindre le Peuple malien dans sa lutte de libération et d’asservissement, vous ne pouvez plus vous cacher derrière des arguments de cohésion sociale pour enfin rejoindre la plateforme ANTE – ABANNA parce qu’après la marche du 15 Juillet 2017, il sera trop tard. L’ultime occasion-vous est donné de sauver notre pays d’une dérive certaine, alors agissez de grâce en conscience.

La plateforme AN TE, ANBANA n’a rien de “politique” c’est clairement le Mali, qui nous unit, qui nous intéresse. Nous ne sommes ni de la majorité, ni de l’opposition, encore moins du centre. Ceux qui font la politique, c’est ceux qui ont refusé de prendre position ou qui ont attendu pour savoir d’abord la direction du vent avant de se prononcer.

Que tous les leaders d’opinions fussent-ils religieux ou aux responsabilités acceptent les critiques car c’est désormais comme ça. Nous n’allons jamais plus jamais nous taire parce qu’on dérange certains et leurs intérêts. Notre silence a trop coûté au peuple malien. Non mon guide, personne n’est droguée, personne n’est sous l’emprise de l’alcool, personne n’est payé par les blancs pour vous nuire. Cette jeunesse consciente parlera sans être sous une influence quelconque.

Enfin, que les flagorneurs à deux balles sachent une bonne fois pour toute “Comme l’eau coule sur une carapace huileuse, vos insultes ne m’atteignent pas”.

Notre Force, C’est notre détermination.

Etienne Fakaba SISSOKO

Source : aBamako

aBamako