4ème session ordinaire du comité de pilotage de PRIA-Mali : Satisfécit du département de l’agriculture de l’exécution correcte du programme technique et du budget annuel 2017

6

Sous la présidence de M. Seydou Kéita, représentant du Ministère de l’Agriculture, s’est tenue le 13 juillet 2017, dans la salle de conférence de la direction financière et du matériel dudit département, la 4ème session ordinaire du comité de pilotage du Projet de Renforcement de la Résilience contre l’Insécurité Alimentaire au Mali (PRIA-Mali). Ont pris part aux travaux, les membres du comité de pilotage de Pria Mali, les points focaux au niveau des départements, les partenaires techniques et financiers.

Cette session, souligne d’entrée de jeu Seydou Kéita, de faire un suivi rapproché du projet, de voir l’état d’exécution des activités prévues pendant l’année et faire une revue rétroactive de l’état d’avancement du projet de son démarrage à ce jour. Elle permet également, ajoute-t-il, de connaître le niveau d’atteinte des objectifs assignés au projet et au besoin procéder au recadrage nécessaire par des orientations fortes. Fruit du partenaire dynamique entre le Mali et la Banque Islamique de Développement (BID), le PRIA Mali démarré en 2014, ajoute Seydou Kéita, est à sa quatrième session et la première session du comité de pilotage de 2017. Selon lui, le programme technique et le budget annuel (Ptba) 2017 s‘exécute normalement, avec un taux d’exécution technique d’environ 50% et financière de 48% à mi parcours. « Ce qui augure de bonnes perspectives pour une exécution satisfaisante du Ptba 2017 », indique le représentant du ministre de tutelle. Et d’ajouter que l’optimisme est aussi permis avec le démarrage des études relatives à la réalisation des infrastructures, singulièrement: l’aménagement de 1000 hectares de bas-fonds et de périmètres irrigués villageois; le surcreusement 40 mares pour l’abreuvement du cheptel; la réalisation de 26 périmètre maraichers pour les groupements de femmes; la construction de 40 magasins de stockage de l’aliment bétail; la construction d’un magasin de stockage de céréales de 500 tonnes. Le PRIA Mali intervient dans les régions de Mopti, Gao, Tombouctou, Ménaka Kidal, Ségou et Sikasso. Pour une durée de 4 ans, il a un coût total estimé de 25 milliards de Fcfa. Mais la seule préoccupation de sa mise en œuvre, rappelle Seydou Kéita, demeure la persistance de l’insécurité résiduelle dans la quasi-totalité de la zone d’intervention du projet. C’est pourquoi, souligne Seydou Kéita, notre rencontre de ce matin procède du suivi rapproché de la mise en œuvre effective des activités du PRIA-Mali au cours de l’année dans sa zone d’intervention, constitué prioritairement, des régions de Tombouctou, Kidal, Gao, Ménaka, Taoudéni structurellement déficitaires, au plan alimentaire et nutritionnel selon le Système d’alerte précoce (Sap). Le projet interviendra aussi, précise-t-il, dans les régions de Mopti, Sikasso, Ségou, pour la production de semence sélectionnées certifiées. Pour terminer son intervention, Kéita Seydou a, au nom du gouvernement malien, remercié les Ptf de leur soutien à ses côtés dans sa lutte implacable contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Rappelons que l’objectif du PRIA-Mali est entre autres de minimiser les impacts de la sécheresse et de la famine; protéger les moyens de subsistance des ménages les plus vulnérables. En somme, rendre moins vulnérable les producteurs et productrices agricoles dans la perspective d’une augmentation durable de la production et de la productivité agricole, pour de meilleurs revenus et une amélioration soutenue des conditions de vie de larges couches, soit 80% de la population malienne.

Hadama B. Fofana

Source : aBamako

aBamako