Manque d’approvisionnement des marchés en poissons de mer : Les prix au kilogramme prennent l’ascenseur

13

Les importateurs de poissons de mer sont en grève depuis un certain temps à cause de l’augmentation de leurs taxes par les autorités douanières. Créant ainsi une pénurie de poissons sur le marché. C’est du moins, ce que disent certains vendeurs de poissons que nous avons rencontrés sur la question, dans certains marchés de la capitale, pour nous enquérir de la situation.

Cette situation a bien été confirmée par les vendeurs de poissons que nous avons rencontrés sur la question dans différents marchés.

Pour Fanta Kantao, vendeuse de poissons de mer au marché de DjicoroniPara, cela fait plus d’une semaine qu’elle n’arrive plus avoir de poissons de mer à cause du manque d’approvisionnement du marché. A côté d’elle, Mansa Diané, une cliente dira qu’auparavant, elle achetait le poisson de mer à 1000FCFA le kilogramme. Mais actuellement dit-elle, le kilogramme de poisson coûte entre 1200et 1300FCFA. Cependant, elle dit ignorer la cause de cette flambée de prix.

Quant à Daouda Banou, un autre vendeur de poisson au marché Dibidani, ildira que c’est le mardi 11 juillet seulement qu’ils ont reçu des poissons de mer. Mais avec une légère augmentation des prix au kilogramme. Pour lui, auparavant, il y a des poissons qu’ils vendaient à 300FCFAqui sont maintenant vendus à 600FCFA le kilogramme. Pour le poisson qu’ils appellent « guiro », le kilogramme qui était vendu à 1000FCFA et le prix varie désormais entre 1300 à1500 FCFA.

Pour le poisson appelé « farimanougou » dit-il, le kilogramme était vendait 900FCFA, mais il est actuellement vendu entre 1700 et 1800FCFA. Il a cité plusieurs autres types de poissons dont le prix du kilogramme est passé 1000 à 1100 voire 1200FCFA, de 1300FCFAà 1500FCFA. Ou encore de 900FCFAà 1100FCFA.

Yacouba Keïta, un autre vendeur des poissons de mer à Dravela-Bolibana abondera dans le même sens. C’est pourquoi, il a demandé aux autorités maliennes de baisser un peu leurs taxes. Car sans cela, ils seront obligés d’augmenter les prix des poissons dans les marchés. Toute chose qui préjudiciable pour les consommateurs.

Rokiatou Sidibé (stagiaire).

Source : aBamako

aBamako