Que je pense… L’incivisme gagne du terrain

12

l'’incivisme gagne du terrain dans de nombreux pays africains. Cependant, j’aimerais bien m’attarder sur le cas du Mali. En effet, depuis belle lurette, l’incivisme règne en maitre absolu dans notre pays. D’une part ce sont les gouvernants qui manifestent leur incivisme par la mauvaise gouvernance et le détournement des deniers publics, d’autre part ce sont les citoyens lambdas qui n’ont plus le sens du respect vis-à-vis des affaires de l’Etat. Du coup, le devoir citoyen et le patriotisme des qualités d’antan que chantent encore nos griots sont devenus une hymne obsolète.

Penchons-nous d’abord sur les remarques les plus élémentaires : le non-respect du code de la route avec son lot de morts quotidiennes ; le non-respect des règles du voisinage (occupation anarchique des voies publiques pour une raison ou une autre) ; le non-respect des horaires de travail et le mauvais accueil dans les services d’Etat, et même dans certains secteurs privés ; l’utilisation abusive des biens de l’Etat (voitures, électricité, eau…) ; le nom paiement des taxes et impôts, la liste est bien infinie.

Si nous faisons une analyse plus approfondie, nous pourrions conclure que l’incivisme est en grande partie la cause du retard du pays et comme nous l’avons déjà dit, cela va des plus hautes autorités aux citoyens lambda. Parlant justement des citoyens, ces derniers ne participent pas ou contribuent très peu à la gestion des affaires de l’Etat et de la chose publique. La seule dose de patriotisme qui semble échappée à notre contrôle est la critique stérile accompagnée des propos incitants à la haine et la révolte. Or, ce que ces analystes hors pair ignorent le plus souvent, est qu’ils font eux même partie du «système» qu’ils décrient en longueur de journée.

Une autre remarque qui mérite d’être partagée, est la situation sociopolitique que traverse notre pays avec toutes ces séries de manifestations contre le fameux projet de révision constitutionnelle. Pour des raisons personnelles, les “acteurs patriotes”n’hésitent plus à désinformer leur propre peuple afin de le maintenir dans une confusion totale. L’opposition dite republicaine dans sa détermination à discréditer le pouvoir en place n’a pas hésité à braver une interdiction de marche mieux , elle s’est même félicitée d’avoir tenu tête au régime IBK. Pour ma part, loin d’être une victoire “célébrée”, cet état de fait montre plutôt le dégrée de l’incivisme des marcheurs et de leur soutien. Quelque jours plus tard, des jeunes proches du régime ont eux aussi empêché l’activiste Ras bath et sa suite d’entrer dans la ville de Bougouni pour tenir son meeting. En vertu de quel pouvoir ont-ils agit de la sorte ? La réponse la simple est l’incivisme. Quand la démagogie et l’anarchie minent la politique, c’est le pauvre peuple qui en paye le prix fort.

Il convient de rappeler que chacun a sans doute un rôle à jouer dans la société pour la bonne marche du pays. Et pour arriver à ce résultat, il faut un retour aux sources pour puiser les quelques gouttes de patriotisme qui nous restent encore.

A.S

Source : aBamako

aBamako