Rassemblement Pour le Mali : Des militants perturbateurs aux abois !

11

Le mardi 11 juillet dernier, des militants du RPM ont failli prendre en otage la conférence de presse de leur parti. Rien que par leur irresponsabilité vis-à-vis des journalistes.

Au pouvoir, c’est connu et su, mais le Rpm en abuse. Ce fut le cas lors de la conférence de presse organisée pour défendre le projet de constitution à polémique.

En effet, des militants du parti en grand nombre avaient pris d’assaut la salle de conférence. Malheureusement, certains n’étaient que des perturbateurs. La preuve, toutes les questions qui ne les plaisent faisaient l’objet de bruits assourdissants souvent contraignants.

Dans cette dynamique d’irresponsabilités, aux abois, ils ont voulu porter mains à notre confrère Modibo DIABY dit ”le politicien musulman”.

Le mardi dernier, la salle Moussa Mary Balla COULIBALY du Conseil National du Patronat du Mali a servi de cadre à un ”meeting” non à une conférence de presse du parti du tisserand. De nombreux ministres du gouvernement, le Président du parti ASMA, M. Soumeïlou Boubeye MAÏGA ; le Président du parti YELEN COURA, M. Amadou KOÏTA, des membres du bureau exécutif du parti RPM, des militants et sympathisants ont pris d’assaut la salle de conférence.

Logiquement, dans une conférence de presse, seuls les journalistes et les conférenciers doivent être dans la salle. Mais au Mali quand une organisation initie une conférence de presse, ses membres autres que les conférenciers envahissent la salle. Ils essaient d’intimider les journalistes de sorte que ces derniers ne puissent pas poser des questions pertinentes aux conférenciers. De cette façon, les militants barrent la route à la vérité.

Le cas est survenu le mardi 11 juillet dernier, lors de la conférence de presse du RPM où des militants ont envahi la salle. Ils ont fortement importuné les journalistes. Quand le journaliste Modibo DIABY a voulu poser une question (sur la menace d’un coup d’Etat au Mali), un grondement assourdissant des militants s’installe dans la salle. “Fait le sortir ! Sortez ! Sortez ! Sortez ! Il faut le mettre dehors” disaient certains militants. Deux des militants ont essayé de le faire sortir de la salle par la force.

A cette tentative, comme un seul homme, l’ensemble des journalistes se sont mis debout pour accompagner leur confrère. Si un journaliste sort de la salle, tous les autres vont abandonner la conférence, furent les mots d’ordres des hommes de médias. Créant une scène de désordre total dans la salle. Dans la foulée, les organisateurs ont mis dehors les deux militants virulents. Finalement, par respect à la recherche de la vérité, après les explications du modérateur et les excuses des conférenciers, les journalistes ont accepté de continuer la conférence.

Devant les cadres de leur parti, certains militants du RPM n’ont pas hésité à importuner leurs invités (les journalistes). Ce fait témoigne de l’immaturité et l’irresponsabilité des militants.

Sory Ibrahim TRAORE

Source : aBamako

aBamako