Sensibilisation sur la révision constitutionnelle : La plateforme ‘’An Son Aa’’ explique le texte en Commune I

10

Les Responsables de la Plateforme ‘’Oui, An Son Na’’ ont tenu un grand meeting en Commune I du District de Bamako, le mardi 11 juillet 2017. Objectif : expliquer le texte de loi portant ‘‘Révision de la Constitution au Mali’’ aux populations.

Depuis quelques semaines, les Responsables de la plateforme ‘’Oui, An Son Na’’ ont entamé une vaste campagne de communication et de sensibilisation autour de la révision constitutionnelle afin de la faire comprendre aux populations.

Le mardi dernier, au terrain municipal de la Commune I, les Responsables de la plateforme ont fourni d’amples informations avec des explications étayées pour mieux faire comprendre le texte.

Etaient présents à cette rencontre, le 1er Adjoint au Maire de la Commune I, Oumarou Togo ; le 1er vice Président de la plateforme, Aboubacar Camara ; le porte-parole, Mamadou N’Diaye et le Secrétaire Général, Youssouf Guindo devant une foule fortement mobilisée.

«Depuis le vote du projet de loi portant Révision de la constitution par les Députés de l’Assemblée Nationale, les populations sont divisées entre le OUI et le NON», a indiqué le Maire Togo qui ajoute que chacun doit défendre sa position en toute démocratie. Appréciant l’initiative de la plateforme, l’élu communal RPM a invité les Responsables à mieux expliquer le texte pour que le «Oui» passe au referendum prochain.

Pour Mamadou N’Diaye, porte parole de la plateforme, le contexte actuel du pays impose la révision de la Constitution à notre pays pour inclure certains points des accords signés avec les groupes armés et qui permettront le retour de la paix.

Par ailleurs, Mamadou N’Diaye a estimé que le projet de révision de la constitution, initié par le Président de la République, est bon. Selon lui, dans ce projet de révision, pour la première fois, il est donné une définition à la haute trahison du pays et le Président ne peut exercer uniquement deux mandats.

Cyril ADOHOUN

Source : aBamako

aBamako