Une révision constitutionnelle imposée par l’accord d’Alger, selon l’avocat français

20

Révision constitutionnelle : le projet suscite toujours des réactions à travers le pays. Parmi ceux qui ont participé à la rédaction du programme de nouvelle Constitution, l'avocat français Marcel Ceccaldi. Selon lui, cette révision est imposée au Mali par la communauté internationale et la Cedeao.

Le juriste français explique la nécessité d'aller vers cette reforme.Marcel Ceccaldi :

Pour certains constitutionnalistes, le Mali est un État souverain qui doit pouvoir s'assumer comme tel. Selon Mamadou Seydou Traoré, juriste, le Mali a signé des accords inter-maliens en prenant à témoin la communauté internationale. Il précise donc que ces accords n'ont pas été signés au nom de la communauté internationale.
Mamadou Seydou Traoré estime que le dernier mot revient au peuple malien :

Audio Player

Source : aBamako

aBamako