Conférence extraordinaire du conseil national de la jeunesse du Mali : Les délégués confortent l’intérim de Soulyemane Satigui Sidibé jusqu’aux prochaines assises

4

Donner mandat au premier vice-président Souleymane Satigui Sidibé d’assurer l’intérim du président Mohamed Salia Touré jusqu’à la tenue de la prochaine instance dont la date sera fixé ultérieurement, voilà l’une des recommandations phares qui ont sanctionné les travaux de la Conférence extraordinaire du Conseil national de la Jeunesse du Mali tenu du 8 au 9 juillet dernier à l’hôtel Kaki-palace de Sikasso.

Les jeunes du Mali s’étaient donné rendez-vous le weekend dernier à Sikasso afin de plancher sur l’avenir de leur faitière, suite à la démission surprise du président Mohamed Salia Touré dont le mandat devait expirer en 2019. Cette rencontre de  la capitale du Kénédougou, dont certains au départ ne voulaient pas entendre évoquant des questions de texte, a tout de même mobilisé l’ensemble de la jeunesse malienne dans sa diversité. Pour preuve, sur les 43 membres du Comité exécutif, 36 étaient présents. Du côté aussi des fédérations, 18 sur 21 ont pris part aux  travaux présidés par le premier vice-président du Cnj-Mali, Souleymane Satigui Sidibé.

Du côté des régions, les 10 présidents des conseils régionaux ont fait le voyage de Sikasso, tout comme les présidents des 4 conseils communaux du district de Bamako sur les 6.

Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour des deux jours de travaux. Il s’agit, entre autres, de la validation de la stratégie de mise en œuvre du plan d’action triennal, l’amendement du règlement intérieur qui sera validé lors de la prochaine instance et le remembrement du bureau  par le remplacement du président démissionnaire, Mohamed Salia Touré.

Au terme des travaux, la conférence a donné mandat au premier vice président Souleymane Satigui Sidibé d’assurer l’intérim du président Mohamed Salia Touré jusqu’à la tenue de la prochaine instance dont la date, la nature et le lieu seront définis à l’issue d’une rencontre des membres du Comité exécutif. Il sied de préciser que cette rencontre peut être un congrès ou une conférence nationale.

La rencontre a aussi soutenu que les mandats des structures de base et le Comité exécutif vont continuer jusqu’en 2019, sauf en cas de tenue du congrès,   seul habilité à mettre fin au mandat du Comité exécutif. Par ailleurs, le Conseil national a aussi pris acte de l’absence de son partenaire stratégique lors des travaux, le ministère de la Jeunesse et de la Construction citoyenne.

                                       K.THERA

 


Source : Maliweb

Maliweb