Conseil national électif de la fédération malienne de judo et Jiu-Jitsu Le président Amadou Traoré reconduit pour un 3ème mandat placé sous le signe de la réconciliation et de l’apaisement

5

Le président de la Fédération malienne de judo et jiu-jitsu, Amadou Traoré, vient d’être réélu pour un nouveau mandat de 4 ans. Il dirige un bureau de 18 membres. D’ores et déjà, le nouveau président est à pied d’œuvre pour la tenue d’un Conseil national extraordinaire pour la relecture des textes de la Fédération afin de corriger certaines insuffisances.

Sans grande surprise, Amadou Traoré a été réélu à la tête de la Fédération malienne de judo et jiujitsu pour un nouveau mandat de 4 ans. C’était en la faveur du Conseil national ordinaire tenu, le 8 juillet dernier, à la Direction du Sport militaire (Ex-Snj) sous la présidence du représentant de la Direction nationale des Sports et de l’Education physique, M. Ganaba, en présence du vice-président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) Abdoul Wahabou Zoromé. L’occasion était bonne pour les deux responsables d’inviter les délégués pour un Conseil national plus apaisé et pour le plus grand bonheur du judo malien.

Après avoir souhaité la bienvenue, le président de la Fédération malienne de judo a tout d’abord remercié le département des Sports pour sa présence effective à ce grand rendez-vous de rassemblement. “Mes remerciements et ma profonde reconnaissance s’adressent aussi au Comité national olympique et sportif du Mali pour l’attention portée à l’acquisition des moyens financiers et matériels, à la gouvernance et au développement de notre discipline sportive. Nous saluons aussi la présence des dirigeants sportifs démontrant ainsi leur solidarité à notre endroit” a-t-il déclaré.

Aux dires de Amadou Traoré, ce Conseil national ordinaire s’est tenu dans le strict respect des statuts de la Fédération malienne de judo et jiujitsu pour rendre compte du mandat de 2012. Il s’agit de l’examen et l’adoption des rapports d’activités et financiers de 2012 à 2017. “Exerçant dans un environnement difficile avec un manque réel de moyens et à la limite une absence de loyauté et de solidarité en interne, reconnaissons que l’atteinte des objectifs s’avérait difficile. Si nous avons pu exécuter notre programme, nous devons être reconnaissants au Comité national olympique et sportif, son sponsor officiel Sotelma-Malitel à son sponsor gold Pmu-Mali, à la Solidarité olympique et la subvention de l’Etat. Que tous ces bienfaiteurs du sport malien trouvent l’expression de notre profonde gratitude” reconnait le président de la Fédération.

L’occasion était bonne pour Amadou Traoré de répondre à ceux qui veulent déstabiliser sa fédération à travers des actions malintentionnées : “Durant ce mandat et surtout vers sa fin, notre fédération a subi des critiques quotidiennes parées d’une virulence inouïe. Certaines critiques relèvent d’une méconnaissance de nos statuts règlements et activités. Par contre, nous trouvons d’autres réellement constructives”.

Hommage rendu au président d’honneur Habib Sissoko

Au cours de cette rencontre, un vibrant hommage a été rendu au président du Cnosm, Habib Sissoko, non moins président d’honneur de la Fédération malienne de judo. “Je tiens, au nom de notre fédération, des pratiquants de notre discipline sportive et de ses sympathisants, à adresser nos remerciements ainsi que notre profonde reconnaissance à notre président d’honneur Habib Sissoko qui, bien que président de notre structure continentale, l’Union Africaine de Judo, et membre de la Fédération internationale de judo, est resté toujours à nos côtés, non seulement pour nous faire bénéficier de ses apports matériels et financiers, mais aussi et surtout de ses sages conseils. Nous disons merci au président Habib Sissoko. Ce comportement de l’ancien pratiquant, de l’entraîneur, de l’encadreur technique, de l’excellent organisateur d’évènement et surtout du véritable manager ne surprend guère de Habib”. Parole du président Amadou Traoré.

Après 5 heures d’horloge, un nouveau bureau consensuel de la Fédération malienne de judo et jiujitsu a été mis en place. Comme il fallait s’y attendre, le président sortant, Amadou Traoré, a été reconduit pour 4 ans. Il dirige un bureau de 18 membres avec quatre vice-présidents. Il s’agit respectivement de Abdoulaye Kéïta, Boubou Sidibé, Zoumana Diakité et Abdoulaye Niambélé. Le poste de secrétaire général est revenu à Alkaou Camara, avec comme adjoint Moussa Sinayogo. Notre confrère Moussa Diarra conserve son poste de secrétaire à la Communication.

Le nouveau président place son mandat sous le signe de l’unité et la paix. En d’autres termes, il s’agit de la réconciliation et de l’apaisement au sein de la grande famille du judo. “Nous avons identifié les problèmes et l’enseignement que nous tirons de toutes ces incompréhensions se résume à l’apaisement auquel j’invite tous. Le judo n’est-il pas avant tout un puissant vecteur d’épanouissement de l’homme, de culture de la paix et de l’amitié ?” dira Amadou Traoré.

En tout cas, la nouvelle équipe de la Fédération est prête à organiser un Conseil national extraordinaire pour la relecture de ses textes afin de pouvoir mettre en place une ligue dans chaque région administrative, d’entretenir une réelle animation autour de cette discipline sportive en l’introduisant dans le milieu scolaire et de relever le niveau technique par un perfectionnement des encadreurs.

“Nous sommes persuadés qu’ensemble le judo de Lamine Touré ou Bréhima Guindo et autres renaîtra de ses cendres et fera résonner l’hymne du Mali sur les arènes du monde” a-t-il conclu.          

A.B. HAÏDARA

 


Source : Maliweb

Maliweb