Taekwondo : Ismaël Coulibaly Suspendu pour 3 ans

6

On ne peut pas continuer à garder quelqu’un dans l’équipe nationale, si cette personne ne fait que nous apporter des problèmes, dixit le Pr Mamadou Koné, 2ème vice-président de la FMT

Après les jeux olympiques au Brésil, le jeune athlète malien Ismaël Coulibaly a été suspendu pour trois ans par la Fédération malienne de Taekwondo (FMT). Cette suspension est due, selon les membres de la fédération, aux mauvais comportements du jeune athlète lors des jeux olympiques à Rio.

Pour Pr. Mamadou Koné, 2ème vice-président de la FMT : ” On ne peut pas continuer à garder quelqu’un dans l’équipe nationale, si cette personne ne fait que nous apporter des problèmes”.

Cette suspension lui a couté cher, puisqu’il a manqué le championnat du monde de Taekwondo, organisé en Corée du sud le 24 juin dernier. Si la fédération reste inflexible, Ismaël Coulibaly risque de rater les jeux de la Francophonie qui se tiendra en Côte-d’Ivoire le 21 juillet prochain.

Selon le 2ème vice-président de la Fédération malienne de Taekwondo, les faits remontent aux préparatifs des jeux olympiques de Rio en 2016 : ” Ismaël, dans sa catégorie, était le champion du Mali, nous l’avions sélectionné pour que le Mali ait une chance de remporter le trophée olympique qui est d’une catégorie supérieure. Ismaël a profité de la bourse, la bourse n’a pu être exécutée qu’à Montpellier en France où Ismaël a effectué le déplacement. Pendant ses activités, son entraineur et son coach ont élaboré un programme afin qu’on puisse l’accompagner. Au regard des retards  de prises en charge de certaines des activités prévues dans le programme de préparation, il a fait des sorties médiatiques affreuses pour dénoncer le pays. Comme les jeux olympiques s’approchaient, nous n’avions pas eu tous les besoins nécessaires et nous avions demandé de l’aide à la première dame. Grâce à son appui, nous avons obtenu 6 millions et nous avons exécuté une partie de son programme d’activité. Arrivé au Brésil, Ismaël vient exiger à la délégation malienne qu’il soit le porte-flambeau et ce qui est reconnu seulement aux athlètes qui n’ont aucun problème avec leur pays. Sa sortie sur RFI a heurté tous les Maliens, dira le 2è vice-président, chose que nous avons épongée à son temps. Au Brésil,  il s’est imposé au point de menacer de ne pas compétir. Nous pensons qu’un athlète d’un certain niveau, surtout de niveau  olympique, doit être humble. Nous l’avions dit après les jeux olympiques de rentrer, parce que son stage olympique était terminé, il n’est pas rentré. Et pendant ce temps, nous avions dit que la commission de discipline siège,  au moins si tu perds rentre au pays. S’il y a des choses à reprendre, on vous accompagne, il n’est pas revenu. C’est pour ces différentes raisons qu’il a été suspendu par la commission de discipline de la fédération pour 3 ans”.

Pour Pr. Koné, la pédagogie recommande qu’un athlète soit dans une équipe pour une cohérence. ” Mais à partir du moment,  où il y a un élément qui se dégage et qui créé des problèmes on s’en sépare “, a-t-il-ajouté.

Les parents d’Ismaël Coulibaly interrogés sur le sujet, disent qu’ils ignorent les raisons de sa suspension de la part de la fédération. Selon son frère ainé, son manager, les propos du 2ème vice-président de la Fédération malienne de taekwondo ne sont infondés. ” Cette suspension est une injustice. La chose est liée au dernier financement que le ministère a débloqué pour Ismaël notamment les 13 millions. Il n’a pas reçu. Un jour l’histoire va leur rattraper”, a-t-il-ajouté.

Nous y reviendrons !

Zié Mamadou Koné

 


Source : Maliweb

Maliweb