Un nouvel acteur dans l’arène politique : Le mouvement “Badenya Ton” arrive avec de grandes ambitions

18

Les membres du mouvement politique Badenya Ton ont organisé, le jeudi 6 juillet dernier à la Maison de la presse, une conférence de presse pour parler de leur mouvement, sa vision et ses objectifs. La conférence était animée par Badara Aliou Dembélé, président national dudit mouvement, en présence de son secrétaire général, Laya Amadou Guindo et de Youma Diarra, présidente de la cellule féminine nationale.

Parrainé par l’Imam Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique du Mali, ce mouvement politique “Badenya Ton” est un regroupement de jeunes œuvrant pour la construction citoyenne. Il a pour but de réaliser un rassemblement de Maliens, de Kayes à Ménaka, autour de valeurs religieuses et sociétales.  Parlant de la création du mouvement politique Badenya Ton, son secrétaire général, Laya Amadou Guindo : “Nous jeunes du mouvement Badenya Ton, ayant suivi de près et avec intérêt les récentes évolutions sur le plan politique, sécuritaire et social en République du Mali, avons jugé nécessaire d’apporter une contribution de qualité aux nombreux problèmes auxquels le Mali est confronté, notamment la corruption, le chômage, la mauvaise gouvernance, le manque de confiance entre les gouvernants et les gouvernés, la dépravation des mœurs, la délinquance juvénile, la perte de nos identités, la crise qui sévit dans notre  pays, notamment au centre du pays”, a-t-il précisé, avant d’ajouter que la vision de Badenya Ton est de créer un Mali nouveau, prospère, respectueux de l’Etat de droit, de la démocratie, de la forme républicaine et laïque.  Il a aussi souligné que l’objectif principal de leur mouvement politique est de contribuer au développement économique, social et culturel du Mali et de l’Afrique, mais aussi de participer à la consolidation de la stabilité, de la paix de la réconciliation, de la bonne gouvernance et de la justice.

Quant au président du mouvement politique Badenya Ton, Aliou Badra Dembélé, il a expliqué que son mouvement participera au processus électoral, pour le renforcement de la démocratie, l’Etat de droit et le développement du Mali. “Dans ce sens, le parti a mené certaines actions de construction citoyenne autour du respect des valeurs sociétales et religieuses dans le cadre républicain”, a-t-il conclu.                     

M. TRAORE


Source : Maliweb

Maliweb