Agence Malienne de Normalisation et de Promotion de la Qualité (AMANORM) : Une sentinelle pour le contrôle de qualité

9

La salle de conférence du ministère du Développement industriel a abrité le jeudi 13 juillet 2017, la tenue de la 9e session du Conseil national de normalisation et de contrôle de qualité. Elle était présidée par le ministre du Développement Industriel, Mohamed Ali Ag Ibrahim.
Le discours du ministre du Développement Industriel a été le temps fort de la cérémonie d’ouverture de cette session du Conseil national de normalisation et de contrôle de qualité. Mohamed Ali Ag Ibrahim a tenu à préciser que le conseil National de Normalisation et de Contrôle de Qualité représente le couronnement d’intenses efforts de travail des experts nationaux au sein des différents comités techniques de Normalisation. Toujours selon le ministre Ag Ibrahim, ce conseil est l’organe consultatif du système National de Normalisation et de contrôle de Qualité, dont le secrétariat est assuré par l’Agence Malienne de Normalisation et de Promotion de la Qualité (AMANORM).
Il ajoutera que les 57 projets de normes qui leur sont soumis ont été élaborés par huit Comités Techniques de Normalisation, à savoir : Céréales et Dérivés, Fruits, Légumes Oléagineux, Chimie et Environnement, Textiles, Cuirs et Peaux, Electrotechnique, Transport Biocarburant, Hôtellerie et Tourisme.
Le ministre Mohamed Ali Ag Ibrahim a fini par remercier ces comités, tout en les encourageant à persévérer dans les activités de normalisation et inciter les autres comités techniques à œuvrer dans le même sens.
Par Fatoumata COULIBALY(Stagiaire)

Source : aBamako

aBamako