Amélioration du cadre de vie des Habitants de Daoudabougou : La Mairie de la CV et le CDQ se donnent la main !

5

L’assainissement contribue à la santé publique d’une Nation. Les populations du quartier de Daoudabougou ont compris le message en organisant une journée de salubrité le week-end dernier. Le secteur V était à l’honneur, ce samedi 15 courant, où les Habitants se sont volontairement et massivement mobilisés pour assainir leur quartier.

Le Comité de Développement des Quartiers, en collaboration avec la Mairie de la Commune V du District de Bamako, a organisé une journée de salubrité dans le quartier de Daoudabougou. A travers cette activité, les Habitants du quartier entendent préserver leur santé ; car, l’insalubrité est source de toutes sortes de maladies. Surtout en cette période d’hivernage. L’édile de la Commune V qui était présent sur les lieux a salué vivement l’initiative des membres du CDQ à travers son Président, Abdoulaye Bakayoko.

«En tant que collectivité, nous ne ferons qu’encourager ces genres d’activités. Le CDQ œuvre pour le bien-être des Habitants de Daoudabougou. A cet effet, l’assainissement fait partie de nos missions régaliennes.

La tenue de la présente journée d’assainissement entre dans ce cadre. Nous devons continuer sur cette lancée pour notre bien-être. Vous faites ainsi notre travail qu’est d’assainir les quartiers. Il faut que nous maintenions cet élan de solidarité qui consiste à assainir le quartier », a-t-il déclaré avant d’adresser ses vifs remerciements à la Mairie pour les moyens mis à leur disposition pour le ramassage des ordres.

Le CDQ a un regard sur le travail des GIE de ramassage d’ordres. Dans cet ordre d’idées, les GIE ont à faire de belles prestations et moralisent les ménages érigés en mauvais payeurs aux GIE. Manière d’encourager les GIE dans leur travail d’assainissement.

Notons que le quartier de Daoudabougou est reparti en cinq (05) secteurs. L’assainissement des secteurs doit avoir lieu à tour de rôle afin de bien maintenir propre tout le quartier et sans entraver les activités quotidiennes des citoyens.

Ambaba de Dissongo

Source : aBamako

aBamako