Attaques contre l’armée : une vingtaine de militaires maliens portés disparus

18

Le Mali est toujours sans nouvelles des militaires disparus dans plusieurs attaques au Nord et au Centre du pays. Deux soldats rescapés de l’attaque de Ménaka, le 9 juillet dernier, sont arrivés mardi dernier dans la même localité. Mais plus d’une dizaine d’autres militaires restent dans la nature. La Direction des relations publiques des armées confirme ces disparitions, mais s’abstient de tout commentaire sur le nombre exact et les recherches en cours.

Ces militaires disparus sont estimés à près d’une vingtaine. Le 9 juillet dernier à Ménaka, des soldats maliens sont tombés en embuscade dans la région de Menaka. Après des échanges de tirs, plusieurs militaires ont été portés disparus ainsi que quatre véhicules.
Le ministère de la Sécurité a annoncé dans un communiqué que les assaillants, au nombre de cinq, étaient venus à moto et avaient été repoussés, sans faire de victime parmi les forces de l'ordre. La Direction des relations publiques des armées de son coté a confirmé la disparition de neuf militaires. De sources militaires et locales, deux militaires rescapés de cette attaque sont arrivés mardi dernier à Menaka.

Des cas précédents

Ces disparitions de militaires maliens interviennent après des faits similaires. En juin dernier, à Bintagoungou dans la région de Tombouctou, une dizaine de militaires maliens ont été portés disparus après l’attaque contre leur camp. A ceux-ci s’ajoutent les 5 militaires portés disparus en avril 2017 après l’attaque contre le camp de Gourma Rharouss et les 6 soldats maliens disparus après l’attaque contre le camp de Nampala dans la région de Ségou. Une vidéo sur le site internet Mauritanien Alhakbar les montrait otages des jihadistes.
La Direction de l’information et des relations publiques des armées, Dirpa, confirme ces cas de disparition de militaires maliens, mais se réserve de tout commentaire sur les évènements.
Des sources locales et sécuritaires citées par l’Afp annoncent ce matin la mort des huit soldats maliens portés disparus le 9 juillet dernier après l’embuscade contre leur convoi à Ménaka. Joint par notre rédaction, le directeur de l’information et des relations publiques des armées n’a pas souhaité réagir.

Selon certains analystes, ces disparitions à répétition de militaires maliens après des attaques montrent que l’ennemi a changé de stratégies. Selon eux, une telle situation peut être source de démotivation au sein de la troupe.
Dr Aly Tounkara est sociologue, chercheur à l’université du Mali.
Audio Player
00:00

Source : aBamako

aBamako