DDR : L’Algérie et le Sénégal disposés à appuyer le processus

11

L’Algérie et le Sénégal sont disposés à appuyer notre pays dans le processus de désarmement, de démobilisation et de réinsertion. En tant que pays amis, ces deux pays ouvrent leurs centres professionnels en vue d’accueillir des jeunes maliens.

L’information a été donnée le jeudi dernier par le président de la Commission de DDR, Zahabi Ould Sidi Mohamed, au terme d’un atelier de deux jours d’échanges entre experts des pays de l’Union Africaine du processus de désarmement, de démobilisation et de réinsertion dans un contexte d’extrême violence. Une rencontre co-organisée par l’Union Africaine et le gouvernement Fédéral d’Allemagne à travers Bonn international center for conversion. Zahabi a reconnu l’importance de cette rencontre capitale qui va contribuer largement à faciliter la mise en œuvre du processus de DDR. Il a salué la qualité des débats et des experts des pays qui disposent une expérience inégalée en matière de désarmement et de démobilisation.

Le président de la commission de DDR a remercié l’UA, le gouvernement Fédéral d’Allemagne et l’ensemble des pays qui ont pris part a cet atelier qui selon lui a été une école pour le Mali. Une mention spéciale a été accordée à deux pays amis. Il s’agit de l’Algérie et du Sénégal qui ont signifié leur disponibilité à accueillir et former les jeunes maliens en leur offrant des bourses d’études dans leurs centres de formation. Ce qui donnera un coup de pouce au processus de DDR au Mali dans la mesure où la quasi-totalité des jeunes qui s’adonnent aux doctrines religieuses extrémistes sont confrontés à un problème de formation.

Zoumana Coulibaly

Source : aBamako

aBamako