Politique nationale de la protection sociale : Les acteurs informés du contenu du Plan d’actions 2016-2018

17

L'atelier de la dissémination de la Politique nationale de la protection sociale et de son plan d'actions a eu lieu, le mercredi 12 juillet 2017, dans la salle de conférence de la Maison des Aînés. L'objectif était de vulgariser la politique nationale de protection sociale et son plan d'actions 2016-2018. Une soixantaine de participants ont pris part à cet atelier venant des régions de Kayes, Koulikoro et du District de Bamako représentant les services en charge de la protection sociale, la société civile et les partenaires de mise en œuvre de la Politique nationale de protection sociale. La cérémonie d'ouverture a été présidée par le Conseiller technique du Ministère de la Solidarité et de l'action humanitaire, Amadou Diallo.

Cet atelier s'inscrit également dans le cadre de la collaboration du bureau UNICEF et le Gouvernement afin d’élaborer le programme de travail annuel 2017. Cela permettra de renforcer les capacités techniquement des acteurs aussi bien au niveau des services publics qu'auprès des partenaires sociaux dans le domaine de la protection sociale et des transferts sociaux. Ainsi, il convient de rappeler qu'au Mali, la Politique nationale de protection sociale, adoptée en 2016 est l'expression du droit de tout citoyen à une protection sociale consacrée par la Constitution.
Elle traduit l'engagement du Gouvernement à assurer la meilleure protection possible de tous les citoyens contre les risques sociaux durant toute la vie. Elle s'inscrit également dans le cadre de la recherche d'une plus grande équité et d'une meilleure efficacité des systèmes de protection sociale pour plus de justice sociale. Ainsi, il est à souligner que les principales orientations de cette politique portent sur l'extension du champ d'application personnel et matériel des protections des régimes de sécurité sociale.
Force est de reconnaitre que la protection sociale est désormais perçue au plan mondial et au Mali comme une composante primordiale dans les stratégies de réduction de la pauvreté. En plus de la réduction de la vulnérabilité économique, sociale, alimentaire/nutritionnelle et d'autres chocs et stress, la protection sociale constitue également une voie pour promouvoir la productivité des ménages en augmentant leur capacité d'achat des intrants et soutenir le développement des enfants. Elle contribue à briser le cycle intergénérationnel de la pauvreté par le développement du capital humain.
Face aux engagements internationaux, le Conseiller technique du Ministère de la Solidarité et de l'action humanitaire, Amadou Diallo a soutenu que le Mali a réalisé des avancées notoires en matière de protection sociale au nombre desquelles nous retenons entre autres: la création des institutions de sécurité sociale; le développement des organisations mutualistes; les dispositions prévues dans le cadre du secours. Selon lui, malgré les efforts consentis, il reste des défis à relever.
Il a rappelé certaines étapes essentielles du processus d'élaboration de cette politique afin de mesurer le chemin parcouru et il a apprécié le dynamique partenariat, gage de son succès. «Je réitère l'engagement de mon département à accompagner et appuyer toute initiative tendant à contribuer à une meilleure protection de tous les citoyens de notre pays en général et en particulier les couches vulnérables», a-t-il conclu.

Seydou Karamoko KONE

Source : aBamako

aBamako