Opérations de soutien a la paix : Le Royaume des Pays-Bas finance le stage GPC 2-17

75

La prestigieuse Ecole de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye de Bamako (EMP ABB), centre excellent de Cédéao, vient de tenir un stage de formation sur les opérations de soutien à la paix grâce au financement du Royaume des Pays-Bas, ce stage portant sur le genre post-conflit (GPC) a regroupé 25 participants venant des différents pays d’Afrique durant deux semaines.

La cérémonie de clôture s’est déroulée dans l’amphithéâtre de l’EMP ce vendredi 14 juillet. Elle était placée sous la présidence du directeur général de l’EMP le général de brigade Moussa Sinko Coulibaly, en présence de l’ambassadeur des Pays-Bas au Mali, S. E. M. Oppewal Jolke Folkert.
Le stage genre post-conflit qui vient d’être bouclé est le deuxième organisé par l’EMP courant 2017 à l’endroit des cadres africains. Pour la directrice du stage, Mme Sidibé Hadja Ténédié Samaké, tous les participants sont venus de la sous-région notamment du Burkina-Faso, du Burundi, de la Côte d’Ivoire, de la RD Congo, du Niger, du Sénégal, des Comores, du Cameroun, de la Mauritanie, du Mali, du Bénin et du Togo, pour part à cette formation de haut niveau, lancée le lundi 3 juillet.
Elle a précisé que cette formation visait à renforcer les capacités des participants sur les connaissances fondamentales sur le concept du genre, d’appréhender les différents problématiques liées à la prise en compte de la dimension genre et les outiller pour l’intégration de la perspective genre dans le contexte de post-conflit.
La directrice du stage a rappelé que durant ces deux semaines, les stagiaires se sont attelés avec grand intérêt à comprendre le concept genre et son intégrité dans la situation de post-conflit à travers les différents modules dispensés. Ces modules étaient, entre autres, l’élaboration d’un projet sur la compréhension des rapports de genre dans la société concernée, la formulation des inégalités entre femmes et hommes. Ainsi, la remise en question des fonctionnements institutionnels, une démarche résolument participative ont été enseignées par les éminents instructeurs de l’EMP.
Au nom des stagiaires, la présidente de la promotion, Mme Manarassana Soulaïmana, des Comores à remercier le directeur général de l’EMP et l’ensemble de son personnel pour avoir initié cette formation dont ils sont les bénéficiaires. Elle a déclaré que c’est avec enthousiasme que les participants se sont familiarisés et ont échangé sur toutes les problématiques relatives au genre à travers 24 modules dispensés par les instructeurs permanents et temporaires de l’EMP.
L’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Mali, S.E Mr Oppewal Jolke Folkert, s’est dit très fier de son pays d’avoir financé entièrement ce stage genre post-conflit et cela démontre l’attachement de son pays à soutenir la résolution 1325 des Nations unies. Il a invité tous les participants de ce stage GPC à mettre en œuvre les modules dispensés afin d’être les vrais ambassadeurs de la paix partout dans le monde.
Le lieutenant-colonel Oumarou Maïga, directeur de la doctrine à l’EMP au nom du directeur général de l’EMP-ABB, a déclaré que depuis la création de sa structure au Mali, elle a enregistré la participation de 13 000 personnes dans différents stages. Et les résultats enregistrés ne pouvaient être sans le soutien des partenaires qui continuent de placer leur confiance à l’EMP.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here