Production de coton : Le ministre Nango Dembélé galvanise les producteurs de Kita

9

Accompagné d’une forte délégation composée du PDG de la CMDT, Prof Baba Berthé, du président de l’APCAM, Bakary Togola et des chefs de services rattachés à son département, le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, a effectué le 16 juillet dernier, une visite de terrain à Kita dans la région de Kayes.
L’objectif de cette visite était double. D’abord, échanger avec les producteurs sur les conditions de démarrage de la campagne agricole dans la zone et les difficultés auxquelles ils sont confrontés et procéder à des visites dans les champs.
Ainsi, depuis Solomanebougou où elle a visité un champ de coton, la délégation ministérielle a été chaleureusement accueillie par les autorités de Kita notamment le Préfet, le 3ème adjoint du maire, l’administrateur général de la filiale Ouest SA de la CMDT de Kita, Modibo Tangara et avec du folklore à l’appui. Aussi, avant d’arriver à Kita-ville, la délégation a fait escale à Nafadjikoro.
En effet, la filiale Ouest de la CMDT couvre le cercle de Kita, une partie de ceux de Kéniéba et de Bafoulabé avec une superficie de 35.250km2 (Kita) pour une population de 414.330 habitants répartis entre 16.902 exploitations cotonnières.
La plus grande production de coton a été réalisée pendant la campagne 2016-2017 avec 48.905.460 tonnes et 149.349 tonnes de céréales. Ce qui a fortement contribué à faire du Mali, le 2ème producteur de coton en Afrique de l’Ouest après le Burkina Faso.
Au cours des échanges, le Président Directeur Général de la Compagnie Malienne de Développement Textile, Prof Baba Berthéa remercié les producteurs pour le record de la production et de qualité de coton, tout en les invitant à redoubler d’efforts pour cette campagne afin que le Mali puisse devenir le premier producteur de coton en Afrique de l’Ouest.
Pour sa part, le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, a évoqué la nécessité d’augmenter le rendement à l’hectare au Mali avec le même niveau de dépenses en matière d’intrants. Cela fait des plus-values qui vont être générées, a-t-il expliqué. Avant d’ajouter que c’est ce qui permettra d’améliorer le sort du paysan.
« J’ai beaucoup insisté sur la production. C’est une option stratégique de mon département. Si tout va bien au niveau de l’Agriculture, tout va bien pour le pays », a estimé le ministre NangoDembélé.
La mission a aussi visité le champ de maïs de Nantigué Keita à Bougouya dont les intrants ont été livrés par l’Agence de Développement Rural de la Vallée du Fleuve Sénégal (ADRS). Enfin, la délégation s’est entretenue avec les notabilités de Kita.
Adama DAO

Source : aBamako

aBamako