Sit-in devant l’ORTM Les non-dits du forcing des gros bras de « Bozola »

33

Selon nos sources, Les « loubards », qui ont empêché le sit-in des mouvements « Trop c’est trop » et « Ça suffit », étaient bien et bel en mission commandée du pouvoir. Les gros bras qui se sont opposés à la tenue du sit-in, ont juste voulu noyer le poisson dans l’eau en se faisant passer pour des habitants de Bozola. Des images du leader de ces « dérangeurs publics » à coté de Karim Kéïta, le fils du président et non moins président de la commission défense de l’Assemblée nationale, font d’ailleurs le buzz sur les réseaux sociaux. Les « gros bras » pour expliquer leur forfaiture se sont livrés à un mensonge éhonté. « Nous sommes des jeunes de Bozola et nous ramassons toujours les pots cassés lors des événements malheureux qui surviennent au sein de l’ORTM. Lors des événements du 30 Avril 2012 la population de Bozola à payer un lourd tribut avec des victimes civiles. Donc on ne veut plus qu’un événement du genre se reproduise. C’est la raison pour laquelle nous nous opposons à ce sit-in», ont –ils dits aux journalistes. Une histoire à faire dormir débout ! Ce n’était pas la quiétude des habitants de Bozola qui préoccupait les fauteurs de trouble, mais plutôt celle de leurs commanditaires.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here