Après avoir condamne Ras Bath à 12 mois de prison : Le procureur de la Commune IV joue à l’apaisement

26

Ras Bath ne sera cueilli à la frontière ou à l’aéroport pour être déposé à la prison. Non, ce n’est pas le cas “, a rassuré hier, Dramane Diarra, procureur du Tribunal de grande instance de la Commune IV.

Jugé coupable “d’incitation à la désobéissance des troupes “, Ras Bath, est condamné à 12 mois de prison ferme par le Tribunal de grande instance de la Commune IV. D’ores et déjà, le procureur de la Commune IV semblerait regretter cette décision, la moins populaire. Dramane Diarra, affirme que Ras Bath n’ira pas en prison à son retour d’Europe.

” Aucun mandat de dépôt ou d’arrêt n’a été décerné contre Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath”, a précisé hier, Dramane Diarra, procureur du Tribunal de la Commune IV au cours d’un point de presse.

Le 26 juillet, le tribunal correctionnel, par décision réputée contradictoire à l’encontre de Ras Bath (absent au procès) l’a condamné à 12 mois d’emprisonnement ferme et 100 000 F d’amende. Cette décision qui tombe au mauvais moment, a créé un grand tollé sur les réseaux sociaux et au sein des partisans du Non à la révision de la Constitution surtout regroupé au sein de la Plateforme ” An tè abana, ne touche pas à ma constitution” dont Ras Bath est l’un des porte-paroles.

C’est certainement pour calmer les ardeurs que le procureur de la Commune IV a tenu à donner des explications sur le dossier qui, selon lui, n’a pas connu encore son épilogue.

“Dans ce dossier, la faculté d’appel appartient aux prévenus, au procureur de la République et au procureur général. Et en cas d’appel, il n’y a pas d’exécution du jugement jusqu’à décision définitive, qui peut être favorable ou défavorable. Donc les parties auront tout le loisir de revenir sur le débat”, a souligné Dramane Diarra. Il ajouté : “vous pouvez aisément constater ici qu’il n’y a pas lieu de s’adonner à des supputations ou invectives “.

Comme si tout cela ne suffisait pas, le procureur de la Commune IV a déclaré que dans ce cas précis, le juge pouvait décerner un mandat d’arrêt contre ” le prévenu “, mais qu’il ne l’a pas fait. “On a entendu que Ras Bath sera cueilli à la frontière ou à l’aéroport pour être déposé à la prison. Non, ce n’est pas le cas “, a-t-il indiqué.

Au cours de son point de presse, le procureur est revenu sur les raisons du refus de renvoi de l’audience, sollicité par les avocats de l’animateur. Il a souligné qu’ils n’ont pas pu convaincre le Tribunal avec des preuves consistantes.

Maliki Diallo

Source : aBamako

aBamako