Coalition citoyenne des Associations de la Société civile pour la paix et la réconciliation : Une alternative crédible pour la société civile Malienne, selon Ag Amani

8

La pertinence et les objectifs de la coalition Citoyenne des Associations de la Société Civile pour la Paix et la réconciliation, l’Unité et la Réconciliation et ses moyens d’actions ont été les deux points essentiels sur lesquels, le président de la Coalition, Ahmed Mohamed Ag Amani s’est entretenu avec la presse pour lancer les activités d’une nouvelle Coalition de la Société Civile qui se veut une alternative crédible pour représenter les associations de la Société Civile Malienne. C’était à la Maison de la presse, le mardi, 25 juillet 2017.
Cette nouvelle Coalition de la société civile Malienne qui vient de lancer ses activités tire sa légitimité suivant un processus participatif et démocratique ayant abouti au Forum des Associations de la société civile des 13 et 14 mai 2016, a dit son président, l’ancien premier ministre Ahmed Mohamed AG Amani. Selon lui, c’est cette conférence des associations du 21 et 22 mars 2017 à Bamako qui a consacré la Coalition Citoyenne de la Société Civile Pour la Paix, l’Unité et la Réconciliation Nationale avec ses statuts, son règlement intérieur.
Selon lui, il devient impératif de réorganiser notre société civile. La coalition a eu donc pour mandat : de mettre en œuvre l’accord de paix et de la réconciliation nationale ; de mettre en place un mécanisme efficace pour améliorer la gouvernance de la société civile et renforcer son unité, ses capacités de mobilisations et d’action en faveur de la paix et de la réconciliation nationale, tant au niveau des cercles, des communes, des villages, des fractions, des quartiers et au niveau des Maliens de l’extérieur. Cet organe novateur, selon son président, est un cadre fédérateur, un instrument de rationalisation.
Il dira que cette Coalition donnera son point de vue sur toutes les questions d’intérêt national et en particulier celles relatives à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation ; promouvoir le dialogue ; lutter contre la stigmatisation ; renforcer les capacités de négociation et de médiation des organisations pour leur meilleure participation à la résolution et la prévention des conflits ; faire l’état des lieux de la mise en œuvre de l’accord et formuler les recommandations et propositions pour l’efficacité de sa mise en œuvre. Le président de la Coalition a condamné les attaques contre les FAMAS, les soldats de la MINUSMA, de Barkhane.
Il a par ailleurs déploré la passivité de la communauté internationale. Sur la question de la nouvelle Constitution, le président de la Coalition a indiqué qu’il faut éviter les débats inutiles qui nous détournent des vrais débats qui construisent le Mali. Son organisation demande le désarmement de toutes les milices. Le président de la Coalition a rassuré de n’être à la solde d’aucun parti politique et de n’être affilié à aucun parti politique.
Fakara Faïnké

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here