Francophonie/Mali- Côte d’Ivoire : Une victoire sans gloire des Eléphants

41

La victoire (2-1) des éléphants de la Côte d’Ivoire sur les Aigles du Mali en demi-finale du tournoi de football de la 8e édition des Jeux de la francophonie a été « trichée ». Le mauvais arbitrage a largement profité aux Ivoiriens.

Un penalty contesté, un magnifique but des Maliens refusé et un carton rouge injustifié. C’est les « injustices-anti foot » orchestrés par l’arbitre nigérien qui ont permis à la Côte d’Ivoire de venir à bout du Mali vendredi matin en demi-finale du tournoi de football de la 8e édition des Jeux de la francophonie. Cette qualification intervient quelques jours après la qualification réfutée des Ivoiriens au détriment de la Guinée Conakry.

Pourtant, les cadets champions d’Afrique, malgré leur jeunesse, pouvaient venir à bout de cette équipe ivoirienne. Au cours de la rencontre, ils ont été malmenés par les ivoiriens à cause des mauvais jugements de l’arbitre. Malgré cela, les poulains de l’entraineur national Joseph Komlan termineront la première période en parité, un but partout. Du retour des vestiaires, les ivoiriens multiplieront les tentatives sans pouvoir marquer.

Sur un duel aérien entre le défenseur Fodié Konaté et l’attaquant ivoirien, l’arbitre siffle contre le Mali un « penalty contesté » malgré la faute sur le jeune malien. Le penalty sera transformé par la Côte d’Ivoire, mais à une minute de la fin de la rencontre, Lassana N’Diaye, suite à un mauvais arrêt du portier ivoirien, met la balle au fond du filet. Sans surprise, l’arbitre de touche refuse le but en signalant une position « imaginaire » de hors-jeu.

Selon plusieurs observateurs, cette victoire des Eléphants est sans gloire car, face une équipe malienne entièrement composée de jeunes (moins de 18 ans), la Côte d’Ivoire se devrait de passer ce cap avec les honneurs. « C’est une victoire qui ne glorifie point. Nous sommes désolés de cette piètre qualification », a dit un supporteur malien après le coup de sifflet final.

Il ajoute avec fierté : « je remercie l’entraineur et son équipe. Ils ont honoré le Mali. Cette défaite est un bon signe. Les jeunes ont du talent et ils l’ont démontré sur le terrain. Qu’ils fassent le nécessaire pour terminer en apothéose ce tournoi en nous rapportant au moins la médaille de bronze ».

Cette compétition des Jeux de la francophonie est une préparation pour l’équipe nationale cadette du Mali avant la Coupe du monde de leur catégorie qui aura lieu dans quelques semaines en Inde.

Sory Ibrahim Konaté

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here