Gestion des ordures ménagère en commune VI : Un dépôt anarchique de moins

20

La mairie de la commune VI du district de Bamako vient de débarrasser les populations de Yirimadio de l’un de leurs dépôts anarchiques. Situé à une centaine de mètres du centre d’Etat civil dudit quartier, il avait bloqué le passage au niveau du cimetière.

Quelques mois après s’être débarrassée de la montagne d’ordure du marché, un autre dépôt d’ordure anarchique a été créé par les populations, juste à côté du cimetière non loin du marché. De par son emplacement, ce dépôt anarchique rendait impraticable, à ce niveau, la principale voie qui lie l’hôpital du Mali à la RN6. Une situation qui vient d’être gérée par les autorités communales. Le lancement de cette opération de ramassage a eu lieu hier en présence de la 3e adjointe au maire de la commune VI, Dougnon Delphine Dougnon, chargée de l’Assainissement, du président de la Commission développement et assainissement de la mairie de la C.VI, Chiaka Mariko et des leaders de la jeunesse de Yirimadio.

Cette situation est intervenue après que la mairie ait interdit de déposer les ordures au niveau du dépôt du marché. Ce qui a amené les populations (GIE, femmes du marché et des familles riveraines) à se diriger vers ce lieu aussi non approprié pour déposer les ordures. Les choses ont vite débordé et les ordures ont envahi la voie la plus fréquentée de Yirimadio. Cette situation s’explique, selon les autorités communales, par le manque d’un dépôt de transite approprié dans la commune.

Pour éviter de cas semblable les autorités communales, par la voix du président de la Commission développement et assainissement de la mairie de la CVI, Chiaka Mariko, se voient dans l’obligation de trouver une autre option pour une meilleure gestion des ordures.

En début de mission il y a quelques Chiaka Mariko avait pris l’engagement d’instaurer une gestion participative en matière de l’assainissement en Commune VI. Les réflexions, à en croire à la chargée de l’assainissement, sont en cours dans ce sens.

Les jeunes du quartier ne comptent pas rester en marge de cette lutte contre le dépôt anarchique des ordures. Ils décident de ne plus laisser personne envahir les lieux par les ordures ménagères. La gestion des ordures ménagères est aujourd’hui un vrai casse-tête en commune VI, non seulement pour les autorités communales, mais aussi pour les populations, d’où la nécessité de l’implication de tout le monde pour trouver une solution convenable.

Youssouf Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here