Groupe Rand-Gold face à la presse’ : ‘L’avenir de l’industrie aurifère au Mali dépendra de la capacité du pays à attirer les investissements nécessaires” dixit M. Mark BRISTOW

20

Le mercredi 26 juillet, les dirigeants du groupe Rand-Gold Ressources Mali ont animé un point de presse à l’hôtel ONOMO. Ils ont fourni des éclaircissements à la presse sur les activités de l’année écoulée et les perspectives de leur structure dans les trois grandes mines que le groupe exploite au Mali (Morila, Loulo et Goukoto).

“Les opérations de Rand-gold Ressources Mali continuent de réaliser des performances robustes”, déclare Mark BRISTOW, le Directeur général de Rand-gold Ressources, dans un communiqué de presse remis aux médias. Pour attester cette performance, M. BRISTOW ajoute que la récente décision de la société d’entreprendre le développement du super puits de GOUNKOTO montre à suffisance l’engagement du groupe dans notre pays.

Mais, dit-il, bien qu’il y ait un nombre de nouvelles mines en vue au Mali, ‘‘l’avenir de l’industrie aurifère du pays dépendra des succès de l’exploration pour la prochaine génération de découvertes et la capacité du pays d’attirer les investissements nécessaires”.

Après l’introduction du Directeur général du groupe Rand-gold Ressources Mali, M. Mark BRISTOW, les différents directeurs des différentes mines que le groupe exploite au Mali ont apporté des éclaircissements sur leurs activités dans les mines qu’ils gèrent. Une manière afin de montrer que les mines du groupe Rand-gold Ressources sont dirigées par des nationaux seulement.

M. Drissa ARAMA, Directeur de la mine de Morila, a évoqué le plan de fermeture de sa zone. Malgré les différents efforts réalisés par la direction du groupe pour maintenir la mine de Morila en vie, finalement elle fermera en 2020, a assuré M. ARAMA dans son allocution. Mais qu’avant cette date, elle continuera à faire des petites productions. Dans son plan de fermeture, il est prévu la création d’une ferme agro-industrielle. Pour cela, affirme M. Drissa ARAMA, 2 millions de dollars ont déjà été investis pour développer Morila en un centre agricole commercial. Avant, il a rappelé que la mine de MORILA a réalisé une production de 54,022 oz en 2016.

M. Chaka BERTE, géologue de formation, Directeur des opérations de l’Afrique de l’Ouest du groupe Rand-gold, est le pur produit de la structure. Il a commencé à travailler avec le groupe en tant que stagiaire. Dans son intervention, M. Chaka BERTE a présenté entre autres le programme de la formation continue du personnel, les difficultés pour le groupe à trouver un nouveau gisement

Au-cours de l’année écoulée, le complexe LOULO-GOUNKOTO a réalisé une production de 707 116 oz en 2016. Dans les perspectives, le groupe compte élargir le puits de la mine de GOUNKÔTÔ. Une étude de faisabilité a été réalisée en ce sens. L’étude a déjà été approuvée par les conseils de GOUNKOTO et Rand-gold.

Pour M. Tahirou BALLO, Directeur du complexe GOUNKOTO-LOULO, l’option super puits est plus économique et viable que l’option actuelle du puits ainsi que le souterrain. Elle offre trois avantages : risque opérationnel plus faible ; flexibilité du minerai pour le complexe Loulo-Gounkoto et une plus grande opportunité souteraine.

”L’or brille pour les Maliens mais elle brille plus pour ceux qui ont de l’argent pour l’acheter”, répond M. SAMAKE à la question d’un confrère.

Sory Ibrahim TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here