Jeux de la francophonie : Les athlètes « persona non grata’’ de la délégation malienne honorent le Mali

12

Si l’hymne national du Mali a retenti au Stade Houphouët Boigny d’Abidjan, pour la première fois, c’est grâce aux prouesses de la sprinteuse Djenebou Danté qui a remporté la médaille d’or au 400m dame avec un chrono de 52 ‘’23. L’athlète a pourtant rallié Abidjan, à ses propres frais, pour défendre les couleurs nationales. Idem pour Mamadou Cherif Dia qui a arraché la médaille de bronze au triple saut.

Si les autres pays présents aux jeux de la francophonie ont mis le paquet pour amener les athlètes susceptibles d’octroyer des médailles à leurs pays dans le but de hisser très haut leur flambeau, le Mali, par contre, n’a pu prendre en charge les frais de certains des ces athlètes prompts à remporter des médailles comme la sprinteuse Djenebou Danté et Mamadou Cherif Dia pour cause de budget. Pourquoi amener des athlètes touristes au profit des athlètes conquérants capable de rehausser l’image du pays ? sur quelle base a été fait le choix des athlètes devant défendre les couleurs maliennes pour ce jeu de la francophonie ? Il est inadmissible, incompréhensible de dresser une liste sans les noms des deux sportifs. Les prouesses des deux athlètes tournaient largement en leur faveur pour figurer sur la liste des athlètes maliens mais hélas Mamadou Cherif Dia et Djénedou Danté ont rallié la capitale ivoirienne par leurs propres moyens pour défendre les couleurs nationales et honorer tous les Maliens à travers leurs performances. C’est imbu de leur esprit patriotique, de l’ardent amour envers leur discipline et dans le but d’octroyer au Mali des médailles que Dia et Danté qui résident en France ont rallié Abidjan et ils ont honoré leur participation avec à la clé deux médailles une en bronze au triple saut avec un bond de 16,59 M , et la médaille d’or pour la sprinteuse Djenebou Danté qui a remporté la médaille d’or au 400m dame avec un chrono de 52 ‘’23. Les deux athlètes ont tout simplement décerné leur trophée au peuple malien. Pour service rendu à la nation malienne les billets des deux sportifs doivent êtres remboursés et des sanctions doivent être envisagées à l’encontre de ceux qui ont rayé leur nom sur la liste de la délégation malienne. Signalons que les jeux de la francophonie englobent plusieurs disciplines sportives et artistiques et le Mali qui a déjà remporté plusieurs médailles, a des fortes chances d’en emporter encore, surtout avec l’équipe de football des moins de 17 ans qui sont qualifiés pour les demies finales et doivent défier les éléphanteaux de la Côte d’Ivoire ce matin.
Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako