Partenariat Académie d’Enseignement Rive Gauche et UNICEF : Des cours de remédiation à l’endroit des filles en situation d’abandon

12

Pour mieux améliorer la qualité de l’apprentissage des filles et élèves en situation d’abandon, l’Académie d’Enseignement rive gauche, en partenariat avec l’Unicef, a lancé hier jeudi au Groupe Mamadou Konaté les cours de soutien à l’endroit des milliers d’enfants à l’occasion des vacances.

Ces cours vont concerner les élèves de la 1ère année à la 9 è année des différentes écoles de l’Académie rive gauche et cela durant 1 mois. Il s’agit, à travers ces cours, de renforcer les connaissances des apprenants dans les matières littéraires et scientifiques.

La cérémonie de lancement officielle de l’opération était présidée par la directrice de l’Académie d’Enseignement Rive gauche de Bamako, Rakiatou Dia. Elle avait à ses côtés la directrice du Centre d’Animation Pédagogique de Bamako-Coura, Mme Maïga Hadizatou Maïga et le représenté de l’Unicef, Amadou Samaké.

Pour la Dcap de Bamako-coura, Mme Maïga, ces cours permettent aux élèves de combler non seulement les lacunes mais aussi d’améliorer la qualité de leurs apprentissages, surtout en ces temps où les années académiques sont majoritairement mouvementées.

Elle a profité de l’occasion pour lancer un appel pressant à toutes les bonnes volontés pour multiplier de telles initiatives visant à soutenir la petite enfance. Elle a remercié l’Unicef, le département de tutelle et le corps professoral.

Pour le représentant de l’Unicef, ces cours s’inscrivent dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des filles et élèves en situation d’abandon. Selon lui, cette initiative vise à combler les désagréments engendrés par l’insécurité et les multiples grèves des enseignants durant l’année scolaire. Il a également réaffirmé l’accompagnement de son organisation à soutenir les bonnes pratiques pour améliorer les conditions d’apprentissages des enfants au Mali.

Il a mis l’accent sur la mise en place d’un dispositif de suivi après ces cours de remédiation.

Pour sa part, la directrice de l’Académie d’Enseignement a tout simplement salué l’initiative. Et d’ajouter que : “Ces cours de soutien cadre avec la volonté politique des plus hautes autorités et particulièrement le président de la République de faire de l’école malienne une référence”. Pour la directrice, des dispositions ont été prises déjà pour faire de ces cours une véritable réussite dans les différentes écoles de l’Académie.

O.D.

Source : aBamako

aBamako