Tentative d’assassinat de Madou Kanté dit Maréchal Madou : La plateforme ‘’oui an son na’’ s’indigne !

32

Après la tentative d’assassinat contre Madou Kanté dit Maréchal Madou, les responsables de la plateforme ‘’Oui An Son Na’’ étaient face à la presse pour lui exprimer leur solidarité et demander que la lumière soit faite sur cette affaire. C’était le mercredi 26 juillet dernier à l’hôtel Columbus.

Le porte-parole de ladite plateforme, principal conférencier M. Mamadou N’Diaye, a indiqué que cette rencontre avec la presse a lieu pour montrer toute leur solidarité à l’endroit de Maréchal Madou connu sous Madou Ka journal.

« Nous sommes indignés par cette barbarie et la condamnons fermement. Cette attaque contre Madou menace notre démocratie aussi bien que la liberté d’expression », a-t-il déclaré. Selon lui, quel que soit son camp, l’on doit condamner cette barbarie car tout cela tourne autour de la révision constitutionnelle.

« Cet acte est moyenâgeux, lâche, barbare et ignoble est contraire aux principes de la démocratie et de la liberté d’expression », a-t-il ajouté. Avant d’inviter le gouvernement à diligenter une enquête indépendante pour rechercher les auteurs de cette tentative d’assassinat afin de les punir conformément aux lois de la République.
A en croire le porte-parole de la plateforme ‘’Oui an son na’’, le Mali est un pays de démocratie où la liberté d’expression est consacrée et garantie par la Constitution. Il a aussi appelé les hommes de media à plus de retenue et à l’observation stricte de l’éthique et la déontologie dans le traitement de l’information dans un pays en crise comme le Mali.

« Nous invitons la classe politique à ne pas politiser cette affaire », a-t-il laissé entendre. Avant d’indiquer que la haine ne pourra rien changer. Car selon lui, c’est quand on n’a pas d’arguments qu’on se dirige vers la violence.

D’après lui, les membres de la plateforme du OUI comme du NON sont tous des Maliens. Par ailleurs, il a demandé à la jeunesse d’avoir une bonne culture des réseaux sociaux. Car les menaces, les insultes et les propagandes ne font que les diviser.

« Il n’est pas dans l’intérêt du pouvoir qu’il arrive quelque chose à un activiste car les plus hautes autorités de ce pays ne songent qu’à la stabilité. Les auteurs et les commanditaires de cet acte veulent juste mettre le pouvoir en mal. Il ya anguille sous roche et la vérité finira par triompher », a-t-il martelé. Enfin, M. N’diaye a invité l’Etat à protéger les citoyens et à assurer le plein exercice de la liberté d’expression. Et au gouvernement, il a demandé que toute la lumière soit faite sur cette affaire pour que les coupables soient sanctionnés comme il se doit afin que de tels actes ne se reproduisent plus au Mali.

Solo Minta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here