Tentative d’assassinat de Madou Kanté : La Plateforme «Oui, An Sonna » appelle les adversaires politiques à plus de responsabilité et au vivre ensemble

8

A travers une conférence de presse animée le mercredi 26 juillet 2017, à l’Hôtel Colombus, la Plateforme «Oui, An Sonna » encourage et rassure de son soutien moral à Madou Kanté, victime d’une tentative d’assassinat survenue le matin du mardi 25 juillet 2017. In extenso, le communiqué.

Communiqué de la Plateforme «Oui, An sonna».

« Ayant appris la regrettable agression dont a été victime le chroniqueur Madou Kanté dans le quartier Boulkassoumbougou, en Commune I du District de Bamako, le Bureau National de la plateforme «Oui, An Sonna » condamne avec la dernière énergie cet acte odieux et barbare, digne d’une autre époque.

Encourage et rassure de son soutien moral à la victime.

Rappelle, que les différences Politiques sont gage d’une avancée démocratique, dans un jeu politique sain et civilisé.

Réaffirme son attachement aux valeurs culturelles et croyances dans un Pays aux fondements basés originellement sur l’acceptation des différences.

En appelle aux adversaires politiques, à plus de responsabilité et au vivre ensemble.

Notre leitmotiv est un idéal résolument tourné vers la quête de la Paix.

Le prix à payer pour aboutir à cette paix doit s’articuler autour des valeurs nobles, telles l’harmonie, la sagesse, l’acception et la tolérance de l’autre pour corroborer l’œuvre de notre Président qui nous est cher à tous, son Excellence Mr Ibrahim Boubacar Kéïta.

Le Mali est un havre de paix, où vivent en communauté et en harmonie les peuples de différentes couleurs, de différentes d’opinions. Ce qui fait de ce brassage un melting-pot avantageux à ce beau pays envié.

Notre Pays doit retrouver, à tous égards, le sens de sa devise nationale : Un Peuple, un But, une Foi. À tout le monde, au moins, a-t-il à sa tête un Chef, sans qui les trois mots qui précèdent ne sont qu’illusion.

Nous ne le répèterons jamais assez, le Mali est un pays de dialogue et de paix, d’hospitalité et de non violence.

Le Bureau national de la plateforme «Oui, An Sonna » souhaite que la lumière soit faite sur cette barbarie moyenâgeuse.

Le Bureau national de la plateforme «Oui, An Sonna » souhaite qu’une enquête soit diligentée aux fins que les auteurs de ce malheureux évènement soient saisis et traduits devant la justice.

Le Bureau national de la plateforme «Oui, An Sonna » invite ainsi tous les démocrates, la presse écrite et audiovisuelle, la presse en ligne à continuer leur noble combat.

Ces actes d’intimidation ne doivent, en rien, nous empêcher d’œuvrer sur le terrain de la forte mobilisation pour véhiculer nos messages : ceux d’un Mali uni, libre et démocratique résolument tourné vers la Paix durable afin de suivre les chemins du développement.

Fait à Bamako le mardi 25 juillet 2017

La plateforme «Oui, An Sonna ».

NB : Les titres et le chapeau sont de la Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here