La société minière Randgold face à la presse : Leadership et sens du partage

26

Du haut de sa position de leader du secteur minier au Mali, “Randgold souhaite participer au développement du secteur minier du Mali et aussi et surtout participer activement au développement du pays”, affirme son patron, Mark Bristow, qui était accompagné de son staff de cadres dirigeants, à l’occasion d’une rencontre d’échanges avec la presse dans un hôtel de la place. L’occasion a été mise à profit pour distribuer 85,5 millions de Fcfa au profit d’œuvres caritatives.

La société Randgold réalise 680 à 700 mille tonnes d’once d’or par an. La révélation a été faite par le Pdg de la société minière, Mark Bristow, qui précise que “même Morilla qui va bientôt fermer y contribue“. Avant de préciser que “le Mali présente beaucoup de perspectives dans le domaine des mines, mais il faut travailler pour les transformer en réalité. Sur les sites de production, il y a au moins dix ans devant Randgold”.

Le leadership de Randgold dans le domaine est incontestable au Mali, même si “les gens ont beaucoup de mal à apprécier la contribution de l’industrie minière à l’économie nationale” rappelle Mark Bristow qui a tenu à préciser que “Randgold souhaiterait continuer à participer au développement du secteur et va continuer aussi prendre une part active au développement du pays”.

Dans cet ordre d’idées, la fermeture prochaine de Morilla est en train d’être préparée par Randgold. “Malgré plus de dix ans de fonctionnement, Morilla continue de produire avec de nouvelles perspectives, mais il faut laisser quelque chose aux populations “ a dit Mark Bristow. C’est ainsi qu’un projet agropole, présenté aux journalistes, devra remplacer sur ce site de Morilla.

Rappelons que dans sa politique managériale, Randgold tient des réunions à périodicité mensuelle avec des comités communautaires pour discuter des projets de développement des villages qui se trouvent à proximité de ses sites miniers. Ces réunions, présidées par le préfet ou le sous-préfet, servent à identifier les besoins des populations qui décident elles-mêmes de leurs projets de développement. Randgold ne fait qu’apporter le financement pour les aider à les réaliser.

Comme précisé lors de ce point-presse: “Randgold est une société qui veut créer de la valeur c’est pourquoi elle est en train de réaliser ce projet d’agropole et les projets pilotes ont été initiés depuis 2010, avec à peu près 1000 alvéoles qui ont produit à ce jour 1000 tonnes de poisson”.

Un sens élevé du partage qui s’est encore manifesté hier avec la remise de donations à des organisations caritatives pour un montant total de 85,5 millions de Fcfa. Les bénéficiaires sont : Village Sos de Sanankoroba qui a eu 12 millions Fcfa et avait 10 millions auparavant ; la pouponnière n°1 du Mali : 10 millions Fcfa ; l’Association Housnaka so : 10 millions Fcfa ; la Fondation pouponnière 2 : 10 millions Fcfa ; Amaldem : 15,5 millions Fcfa ; Centre de santé Nelson Mandela : 8,5 millions Fcfa ; l’Association recherche action pour le développement (Radim) : 9,5 millions Fcfa. A B NIANG

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here