Mali: situation plus que confuse à Ménaka

46

Au Mali, une colonne de véhicule de la Coordination des mouvements de l'Azawad est entrée dans la ville de Ménaka en fin de soirée vendredi. C'est une zone normalement contrôlée par le Mouvement pour le salut de l'Azawad, le MSA, et d'une partie de la Plateforme. Les objectifs des ex-rebelles en pénétrant dans cette ville sont encore flous.

Aucun coup de feu, aucune violence. La Coordination des mouvements de l'Azawad est en effet entrée dans la ville de Ménaka aux alentours de 18h vendredi 28 juillet mais ne l'a pas fait pour l'instant de manière hostile. Ilad Ag Mohammed, le porte-parole des ex-rebelles, explique que la CMA « veut participer à la gestion de la ville et de la zone ».

En entrant dans Ménaka, les ex-rebelles savent qu'ils mettent le pied dans le fief d'un mouvement qui leur a fait dissidence en août 2016, le Mouvement pour le salut de l'Azawad. Le MSA qui s'est depuis allié à un groupe pro-gouvernemental, le Gatia.

Un timing plutôt étonnant alors que dans la région de Kidal les combats se multiplient justement entre le Gatia et la CMA. A Ménaka, la tension est vive. Selon plusieurs sources sécuritaires, plus d'une vingtaine de véhicules armés de la CMA sont positionnés aux alentours de la ville.

Les habitants sont restés chez eux vendredi soir. Le président des autorités intérimaires Abdoul Ouaha ag Mohammed confirme l'ensemble de ces informations. De courts rendez-vous ont eu lieu avec les autorités mais les véritables rencontres vont avoir lieu ce samedi 29 juillet.


Source : Africatime

Africatime