Condamné à 12 mois de prison ferme et 100 000 FCFA comme amende : Les avocats de Ras Bath font appels contre la décision du juge

12

Le vendredi 28 juillet 2017, les avocats du Chroniqueur Ras Bath étaient face à la presse à la Maison de la presse de Bamako pour indiquer qu’ils ont fait appel contre la décision de condamnation de leur client à 12 mois de prison ferme et 100 000 FCFA d’amende prononcée par le juge du tribunal de la commune IV du district de Bamako. Selon les avocats, cet appel suspend la décision du juge du tribunal de la Commune IV jusqu’au verdict de la cour d’appel. A les en croire, juridiquement, Ras Bath, dont son retour au bercail se fera dans un plus bref délai, ne pourra être arrêté à cause de cette décision du juge du tribunal de la Commune IV. Ladite conférence de presse était animée par Me Maliki Ibrahim et Me Zana Koné, en présence des fans du chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath.
Pour « incitation à la désobéissance des troupes », le juge du tribunal de la Commune IV du district de Bamako a condamné le mercredi 26 juillet dernier, Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath à 12 mois de prison ferme et 100 000 FCFA comme amende et Bandjougou TOUNKARA dit Diougous à 6 mois de prison avec sursis et 50 000 FCFA comme amende. Furieux de cette décision du juge, les avocats de Ras Bath (Me Maliki Ibrahim et Me Zana Koné) ont interjeté appel contre ladite décision. Selon Me Zana Koné, le verdict du juge est une décision politique. Avant de déplorer le fait que le juge a refusé le mardi 25 juillet dernier leur demande de renvoi de l’affaire à une date ultérieure. Pour lui, cette demande de renvoi était faite pour que leur client, Ras Bath, puisse donner sa part de vérité dans l’affaire qui l’oppose au ministère public. A ses dires, le pôle d’avocat qui soutient Ras Bath ne pourra être intimidé. « La décision du juge est fondée sur un simple avis du procureur. Cette décision n’est pas bonne…Nous allons continuer à défendre Ras Bath. L’appel a été interjeté, nous allons continuer avec la procédure », a-t-il dit. Me Maliki Ibrahim abonde également dans le même sens. « Nous avons fait appel et cette décision du juge du tribunal de la Commune IV n’a aucun effet jusqu’à ce que la cour d’appel tranche », a-t-il dit. A la question de savoir si Ras Bath sera arrêté dès son retour à Bamako. Me Maliki Ibrahim répond en disant que juridiquement personne ne pourra arrêter Ras Bath, car, dit-il, aucun mandat n’a été décerné contre lui à l’audience. En outre, il dira que l’appel qui a été fait suspend la décision du juge. « Ras Bath va rentrer dans deux jours et l’Etat a le devoir de le protéger et Allah le protégera. Nous avions fait appel et cette décision de condamnation de 1 an de prison ferme et 100 000 FCFA d’amende est suspendue. Le dossier sera infirmé », a conclu Me Maliki Ibrahim.
Aguibou Sogodogo


Source : Africatime

Africatime