Font social: Le Comité syndical de la SOMISY-SA en grève de 5 jours à partir de ce lundi

11

La direction générale de la société minière de Syama (SOMISY SA) et le Comité syndical de la SOMISY-SA sont à couteaux tirés. Pour preuve, le comité syndical vient de réactiver son mot d'ordre de grève suspendue le 27 Février dernier. Dans ce nouveau préavis de grève, le syndicat regrette « l’absence d’avancée significative de la part de la SOMISY-SA, notamment, par rapport aux points sur l’accompagnement social des Travailleurs licenciés à Bamako, le Rappel de la prime de rendement, l’augmentation de la prime de risque et des salaires ». Le syndicat exige une satisfaction totale des doléances, faute de quoi, le mot d’ordre de grève de 120 heures sera exécuté du lundi 31 Juillet 2017 à 00H00mn au vendredi 04 Août 2017 à 23h59mn.
Dans un préavis de grève signé le 27 juillet 2017 par le secrétaire général du Comité syndical de la SOMISY-SA, N’FA DOUMBIA, dont nous avons reçu copie, les travailleurs de cette société minière située dans la commune de Syama, cercle de Kadiolo (Région de Sikasso) menacent d’observer une grève de 120 heures à partir de ce lundi 31 juillet. Le secrétaire général du comité syndical a adressé une lettre au directeur général des opérations de la SOMISY-SA le 27 juillet dernier dont l’objet est la réactivation du mot d’ordre de grève suspendue du 27 février 2017. « Monsieur le directeur général des opérations de la Somisy Sa, le Comité syndical de la SOMISY-SA, vous rappelle qu’il avait suspendu son mot d’ordre de grève de 120 heures suite à son préavis de grève du 10 Février 2017 et la conciliation intervenue à Bamako, le 27 Février 2017. Par cet acte social de bonne volonté, le Comité syndical, visait à faciliter la mise en œuvre du calendrier des négociations internes, garantissant ainsi la recherche de solutions idoines à ses points d’ accord partiel et de désaccord avec la Direction de SOMISY-SA », c’est en substance ce qui ressort de la lettre adressée à la direction de la SOMISY SA. Selon le secrétaire général du comité syndical, à la faveur des séances de négociations tenue à la DRT (Direction régional du travail) de Sikasso les 14 juin 2017 et les 18, 20 et 24 juillet 2017, les Travailleurs, lors de leur assemblée générale extraordinaire du 26 juillet 2017, ont regretté l’absence d’avancée significative de la part de la SOMISY-SA, notamment, par rapport aux points sur l’Accompagnement social des Travailleurs licenciés à Bamako, le Rappel de la prime de rendement, l’Augmentation de la prime de risque et des salaires. Aux dires du secrétaire général du comité syndical, malgré tout l’effort des Travailleurs à travers leur représentation syndicale en termes de patience et de concession lors des discussions, la position de la SOMISY-SA n’a pas changé positivement, par rapport aux points ci- haut cités qu’elle juge fondés et légitimes. Cette position inflexible, dit-il, en déphasage avec les politiques d’intervention de la société, ne saurait contribuer à l’apaisement du climat social au sein du projet minier de Syama. « Le Comité syndical, compte tenu de ce qui précède et en références aux avis et recommandations des Travailleurs lors des Assemblées Générales Extraordinaires des 19 et 26 Juillet 2017, vous informe de la réactivation de son mot d’ordre de grève du 10 février 2017 suspendu le 27 Février 2017. En effet, ledit mot d’ordre de grève de 120 heures sera exécuté du Lundi 31 Juillet 2017 à 00H00mn au Vendredi 04 Août 2017 à 23h59mn si une satisfaction totale n’est pas obtenue. Le travail reprendra le Samedi 05 Août 2017 à 00heure », conclu la lettre signée le 27 juillet dernier par le secrétaire général du comité syndical de la SOMISY SA.
Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako