Les Brèves : 239 kits pour accompagner les jeunes déscolarisés et faiblement scolarisés

12

Le gouvernement du Mali, à travers le Projet de développement des compétences et emploi des jeunes (PROCEJ), a remis la semaine dernière des kits et fonds de démarrage des projets à des jeunes non scolarisés et faiblement scolarisés qui sont dans la fourchette d’âge de 15 à 35 ans.
Cette démarche du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, s’inscrit dans les actions de mise en œuvre pour matérialiser l’engagement du président de la République, à apporter des solutions aux questions de qualification des ressources et d’insertion socio-économique des couches vulnérables que sont les jeunes et les femmes. Le montant total pour ces kits et fonds de déroulement est estimé à 71 700 000FCFA.
ANSONGO : une pirogue chavire et fait un mort
Le drame s'est produit à Tobon à 5 km d'Ansongo, mercredi soir. La pirogue a chaviré et fait un mort, un jeune homme de 18 ans. Lors de l'accident, la pirogue transportait deux autres personnes. Elles ont été retrouvées saines et sauves. Selon les sources locales rapportées par le Stidio Tamani, en avril dernier, un enfant s'était noyé à Lellehoye dans les mêmes circonstances.
Migrants: Macron sur les pas de Sarkozy
Trier les gens avant leur arrivée en France tel est l’option choisie par le jeune président Français, Emmanuel Macron. Ainsi, il s'est fixé pour objectif de trouver une solution à l'hébergement des migrants d'ici la fin de l'année.
Cette semaine, Emmanuel Macron dessinait les grandes lignes de son "plan migrants". Le président Emmanuel Macron a détaillé ses propositions pour le "plan migrants" du gouvernement quinze jours, après son Premier ministre, Edouard Philippe.
Selon des spécialistes de la question migratoires, ces annonces renforcent la dangereuse distinction qu'opère le président entre migrants économiques et réfugiés politiques.
Les mesures Macron pour la migration en Afrique
Le Jeudi, 27 juillet dernier, le président français a déclaré ne plus vouloir "avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois". Emmanuel Macron s'est fixé pour objectif de trouver une solution à l'hébergement des migrants d'ici la fin de l'année. Il a également annoncé qu'il comptait "créer dès cet été en Libye" des centres d'examen pour les candidats à l'asile.
En ce qui concerne les délais d'octroi du statut de réfugié, le président propose la mise en place d'un traitement administratif rapide et une "vraie politique de reconduction à la frontière" pour ceux qui en sont déboutés.
Le président Macron dit par ailleurs vouloir un rapprochement des modalités d'accueil des réfugiés avec l'Allemagne -accès au marché du travail, logement.
Il faut reconnaitre que l'ensemble des mesures annoncées par le président vise à renforcer davantage le distinguo entre migrants économiques et demandeurs d'asile, chose qui avait pollué l’atmosphère entre les africains du sud du Sahara et son et son prédécesseur Nicolas Sarkozy.
Sortie de la Crise multidimensionnelle : Le réseau Faso Ka Wele Kan s’engage
Le Réseau d'associations JOKO NI MAAYA, le Réveil Citoyen - Fasoden la Kounou, le Mouvement Vert Jaune Rouge et l'AJDS Mali, constitués en "Faso Ka Wele Kan" mutualisent les connaissances pour une sortie de crise. C’est à cet effet, qu’ils ont organisé une grande rencontre le samedi 29 Juillet 2017 au Palais de la Culture, tous les acteurs du OUI et du NON pour solliciter les contributions et suggestions respectives à la sortie de la Crise multidimensionnelle que le pays vie depuis 2012.
Cette rencontre était présidée par le Pr Abdoulaye Niang qui avait à ses côtés les responsables des autres associations. Il s’agit d’une plateforme qui ne distingue ni les partisans du OUI ni des partisans du NON pour donner la chance au dialogue. Dans les prochains jours, cette plateforme entend démarcher qui de droit y compris le Président de la République pour la stabilité, la Paix et la Sécurité de notre pays.
Mouvement des jeunes républicains du Mali : Tenue du premier Congrès national
Mis sur les fonts baptismaux, il y a une année, le Mouvement des jeunes républicains du Mali (MJRM) a tenu son premier congrès national ce week-end à la Maison des jeunes de Bamako. Pour le président du Mouvement, Mohamed Youssouf Maizé, ce congrès a mis en exergue trois projets. Il s’agit : du Programme de développement citoyen (PDC), la Révision constitutionnelle et le Respect de la patrie.
Présent en tant que parrain à l’ouverture dudit congrès, le ministre Maouloud Ben Kattra a invité les jeunes à rester républicains pour la cause de la nation. Ensuite, il leur demande de rester unis et solidaires pour défendre le projet de révision constitutionnelle si cher au président de la République. Le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle a aussi demandé aux jeunes de rester vigilants, pour ne pas tomber dans les jeux politiciens, voire se laisser instrumentaliser pour des intérêts égoïstes.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here