Pour la Paix et le Rétablissement du Mali : La plateforme de jeunesse ‘’ Faso Ka Welekan’’ bondit !

20

Compte tenu de l’urgence de l’heure et des menaces qui pèsent lourdement sur l’existence de notre pays, des organisations de jeunes, notamment l’AJDS, le mouvement Vert-Jaune Rouge, le Réveil Citoyen et le Réseau Jogonimaya, regroupées en une seule plateforme dénommée ‘’Faso Ka Welekan Unissons-nous pour la paix’’, ont organisé une conférence débat sur la crise multidimensionnelle qui sévit dans notre pays. Au menu il y avait aussi la fameuse question de la révision constitutionnelle. C’était dans l’après-midi du samedi 29 juillet 2017 au Palais de la culture. L’évènement était placé sous la modération et la présidence du Pr. Abdoulaye Niang.
L’objectif de cette conférence débat était de permettre à la jeunesse de fournir des recommandations pertinentes découlant d’analyses approfondies de la crise malienne.
Prenant la parole Yakaré Baba Diakité, président de l’association ‘’Vert -Jaune –Rouge’’ dira qu’ils sont parvenus au constat que le Mali est en train d’aller doucement mais plus surement droit au mur. « Nous ne sommes pas venus ici pour soutenir X ou Y, mais plutôt pour sauver le Mali » a-t-il clamé d’un ton rassurant. Avant d’insister sur la nécessité de la cohésion sociale pour résoudre les problèmes qui sévissent au Mali actuellement.
Soutenant que les problèmes au Mali ont toujours eu leur solution dans le dialogue, il invitera tous les Maliens à l’apaisement des cœurs. Selon lui, tous ceux qui aiment le Mali doivent travailler pour sa stabilité et son développement.
A sa suite, Mme Touré Fatou Guissé, présidente de l’AJDS dira que seule la concertation dans l’union pourra sauver le Mali du danger qui le guette. Selon elle, seule la concertation pourra nous permettre d’avoir la paix, condition sine qua non de tout développement. « Nous demandons à tous les Maliens de mettre de côté les intérêts personnels et de préserver l’intérêt général du Pays » a-t-elle demandé.
Elle sera soutenue par son homologue, Yély Mady Konaté président du ‘’Réveil Citoyen’’ qui bondira pour dire que le sujet de la révision constitutionnelle a prouvé à quel point les uns et les autres étaient attachés et investis dans la bataille des intérêts personnels, pendant que le pays est en train de sombrer dans l’agonie. « J’ai été surpris des débats houleux autour de la révision constitutionnelle, comme si c’était la seule priorité » a-t-il déclaré. Avant d’exprimer son indignation face aux violences verbales et physiques qui s’en découlent. Aux jeunes il se dira optimiste quant à l’avenir d’un Mali meilleur. Puis que, dit-il, un tel cadre positif d’échanges entre jeunes démontre à suffisance un réveil de la jeunesse malienne et ne sera pas sans impact.
C’est d’ailleurs cette prise de conscience qui sera développée plus tard par Abdrahamane Touré, un analyste qui prend position depuis un certain temps sur toutes les questions d’intérêt national. Selon lui, cela fait environ 5 ans que la jeunesse est sortie massivement pour dire non à l’avancée des fanatiques dans notre pays. Cet acte ainsi que tant d’autres salutaires de la part de la jeunesse malienne démontre quelque part un engagement, et le défi de changement par la jeunesse. Encourageant la jeunesse à demeurer sur cette lancée, il les exhortera à un échange franc dans le seul but de fournir des recommandations pertinentes pouvant contribuer au rétablissement du Mali.
Pour sa part, Pr. Abdoulaye Niang rassurera les jeunes de sa disponibilité pour leur combat de sauvetage du Mali. A noter que plusieurs dirigeants de beaucoup d’autres mouvements de jeunesse ont pris part à cette conférence débats.
Par Moïse Keïta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here