Prélude a la présidentielle de 2018 : Le quatuor qui dérange le président sortant

131

Aliou Boubacar Diallo, Moussa Mara, Soumaïla Cissé et Modibo Sidibé seront tous certainement sur la ligne de départ de la course pour Koulouba en 2018. Sans être les meilleurs, ils jouissent aujourd'hui d'une certaine crédibilité, une certaine assise politique pour affronter le président sortant, El Hadj Ibrahim Boubacar Kéïta. Qui, contrairement à 2013, entend s'appuyer sur son bilan, son parti et certains alliés. La bataille s'annonce très rude.

Au sortir de la crise multidimensionnelle, le peuple avait soif d'un homme de poigne. Il s'était estimé, senti humilié. Il tenait à laver l'affront.
A quelques mois de la présidentielle incertaine à sa date prévue, les prétendants s'activent. Si jusqu'à présent IBK veut rempiler, il n'est point à écarter qu'il jette l'éponge dans les mois à venir.
En effet, face à la situation confuse actuelle, il y a quatre prétendants sérieux qui menacent le président sortant. Chacun semble avoir des arguments très solides et convaincants pour faire adhérer le peuple à son projet. Qui sont-ils ? Que peuvent-ils ?
SOUMAÏLA CISSE
Après deux tentatives malheureuses terminant toujours second, l'enfant de Niafunké sera bel et bien à la course. Si Dieu lui donne longue vie. Ayant occupé plusieurs postes de responsabilités au Mali, en Afrique et en France, il n'est plus un néophyte. Parti féliciter son challenger avant la proclamation de la Cour, il s'est vite décidé d'aller dans une opposition constructive et républicaine. Devenu ensuite député, il crée avec ses collègues à l'Assemblée nationale, le groupe parlementaire Vigilance Républicaine et Démocratique (VRD). Et depuis, ils ne cessent de dénoncer les tares du pouvoir et de faire des propositions concrètes. Il pense à nos jours que son heure est arrivée. Tout simplement, le pouvoir actuel est contesté et trainé dans la boue.

MODIBO SIDIBE
Comme Soumaïla Cissé, il est dans le giron du pouvoir depuis le coup d'état contre Moussa Traoré en 1991. Policier, ferme, réservé, concret dans ses propos, il a un projet très ambitieux pour le Mali. Réaliste et respectueux de la parole donnée, il a soutenu Soumaïla Cissé au second tour en 2013 dans le cadre de l'accord signé par les anti-putschistes. Ancien Premier ministre d'ATT, Modibo et ses soutiens croient aujourd'hui en leur étoile. Puisque depuis quelques mois, il a initié une nouvelle méthode d'approche, le GRIN. Il s'agit de se rendre dans les lieux de regroupement des jeunes, discuter et échanger avec eux pour ensuite formuler des recommandations.

MOUSSA MARA
L'ancien maire de la commune IV, ancien ministre et ancien Premier ministre d'IBK, le jeune rêve du pouvoir. Très coriace, très mobile, depuis qu'il a quitté la tête du gouvernement il n'a pas chômé. Il est partout au Mali et à l'extérieur avec nos compatriotes. Président du parti Yéléma (le changement), il peut avoir des arguments solides s'il parvient à dire au peuple qu'il a menti sur le prix de l'avion d'IBK. Un seul avion au monde à quatre ou trois prix différents.

ALIOU BOUBACAR DIALLO
L'orpailleur intellectuel (Coran et école du blanc), le jeune milliardaire est détenteur de nombreux projets pour le développement du Mali. Ayant beaucoup contribué à la victoire d'IBK, il s'estime par la suite trahi par le régime. Depuis, le président d'honneur d'ADP-MALIBA a changé de fusil d'épaule. Le parti a claqué la porte de la majorité, une première dans l'histoire récente du Mali. Pire, il a rejoint l'opposition. Soutenu par le Chérif de Nioro et ses adeptes, son jeune parti à une progression exponentielle.

Tout simplement, ils tiennent le langage de la vérité avec qui que ce soit. Composé de jeunes très ambitieux et engagés pour le Mali, ADP-MALIBA est l'une des rares formations politiques qui fait la formation citoyenne. Affectueusement appelé ABD (Aliou Boubacar Diallo) a un carnet d'adresses très fourni. Grand mécène dans plusieurs villes et villages du Mali, il a une cote de popularité très élevée à nos jours, sa présence à la course pour Koulouba se précise. Après des années de gestion mi-figue mi-raisin de nos "démocrates", le peuple est dans l'expectative d'homme capable de lui sortir du bourbier. Certainement que cet oiseau rare se nomme Aliou Boubacar DIALLO.
Boubacar DABO

Source : aBamako

aBamako
  • bakarytraore595

    Ni l’un ni l’autre n’aura du poids devant l’ombre d’IBK à plus forte raison devant sa personne physique. Toi, tu le sais que quiconque. Pour l’instant IBK se préoccupe de la situation actuelle du mali. Il n’est comme tes pseudo prétendants qui n’ont jamais nourri d’amour pour le Mali pour lui avoir sollicité l’embargo contre lui en 2011-2012.

    B. T à DIEMA