Service public : Le défi du professionnalisme

7

« Les fonctionnaires ne doivent plus se complaire dans un amateurisme sans lendemain dans l’accomplissement de leur mission. Ils doivent impérativement servir avec professionnalisme et esprit d’équité afin de s’adapter à leur nouvel environnement », estime ministre le Diarra Racki Talla. C’était à la faveur de la célébration de la Journée africaine du service public, célébrée le jeudi dernier.
La cérémonie était présidée par le directeur de cabinet du Premier ministre, Me Amadou Touré qui avait à ses côtés, Mme Diarra Raky Talla, ministre du Travail et de la Fonction publique, chargée des Relations avec les Institutions et l’ancien Premier ministre, Ahmed Mohamed Ag Hamani. Plusieurs membres du gouvernement AIM, des anciens ministres de la Fonction publique et des représentants des coopérations bilatérales et multilatérales étaient également présents à la cérémonie.
Cette commémoration, devenue une tradition, était placée sous le thème cher à l’Union africaine : « Enraciner la culture de prestation de service centrée sur les citoyens : partenariat avec les jeunes pour la transformation de l’Afrique ». A cette occasion, les tares de l’administration malienne en général et sur l’absentéisme en particulier ont été abordées. Le gouvernement à travers le ministère de la Fonction publique a mis cette journée au profit pour appeler les travailleurs du Mali pour un travail bien fait pour sortir du sous-développement.
Pour ce faire, il s’agit de renforcer la qualité des services publics tout en impliquant la jeunesse pour sortir du sous-développement. Il faut les services publics dans un nouveau modèle de gestion en vue d’améliorer leurs performances et de réconcilier les maliens avec leur institution. Occasion pour Madame le ministre en charge de la Fonction publique, Diarra Raky Talla de rappeler les missions de la fonction publique et les principes et valeurs de l'action publique, à savoir notamment: l'égalité de tous devant le service public, la primauté de l'intérêt général sur l'intérêt privé, le professionnalisme et le dévouement du fonctionnaire.
« En ces temps de changement, les citoyens sont exigeants à l’égard de l’Etat sur la qualité des services publics offerts. Par conséquent, les fonctionnaires ne doivent plus se complaire dans un amateurisme sans lendemain dans l’accomplissement de leur mission. Ils doivent impérativement servir avec professionnalisme et esprit d’équité, afin de s’adapter à leur nouvel environnement », a estimé le ministre ne charge de la Fonction publique.
Pour sa part, le directeur de cabinet du Premier ministre a aussi mis l’accent sur l’implication des jeunes. « Avec une population à majorité jeune, l’Afrique ne peut rien entreprendre dans le domaine de l’offre des services publics de qualité sans l’implication de la jeunesse comme levier de développement. Cette jeunesse est une chance pour l’Afrique en général et le Mali en particulier. C’est pourquoi, elle doit être bien formée, impliquée dans le processus de prise de décision, d’élaboration et de mise en œuvre des politiques et programmes les concernant », a conclu Me Amadou Touré.
Daniel KOURIBA

Source : aBamako

aBamako