MenEngage-Mali, à l’œuvre contre l’inégalité des sexes

45

L’assemblée générale du réseau africain des hommes engagés pour l’harmonie du genre (MenEngage), s’est tenue du 8 au 13 juillet à Maputo, dans la capitale Mozambicaine. Restitution avec l’antenne du Mali.
‘’Travailler avec les hommes et les garçons pour l’égalité des sexes’ ’.C’est l’objet de la rencontre d’échanges entre les responsables de MenEngage-Mali et quelques associations de jeunes dont l’Association pour l’Amélioration des Conditions Socio-Economiques du Mali (APACOSEM).C’était la semaine dernière dans les locaux de l’Institut Mondial pour l’Autonomisation des Femmes à Bacodjicoroni golf.
Parmi les 20 pays que compte le réseau en Afrique, le Mali occupe une place importante au sein du comité exécutif, rappelle, Kassoum Coulibaly, président du groupe-IMAF et premier responsable du réseau MenEngage au Mali. Coulibaly se félicite de notre siège au comité de pilotage de l’organisation à seulement quelques mois d’adhésion. Ce fait s’explique par les efforts engagés par nos autorités pour réduire l’inégalité liée au sexe, souligne-t-il.
Dans les résolutions de la rencontre de Maputo indique Kassoum Coulibaly, la vice-présidence du réseau est revenue à l’espace francophone avec la RD Congo, en vue d’équilibrer la représentativité par rapport aux membres anglophones, notamment l’Afrique du Sud qui détient la présidence. Il a également été question de la décentralisation du secrétariat régional pour les pays francophones ; la décentration de l’institut de formation ; l’élaboration d’un plan stratégique triennal ; la mise en place d’un comité de la jeunesse entre autres. Les mécanismes de financement restent toujours en suspens, rapporte monsieur Coulibaly.
Au terme d’un exercice de questions-réponses sur les principales missions du réseau, les MenEngage du Mali ont formulé les engagements suivants: le Mali pour abriter l’institut de MenEngage, le secrétariat régional ; la mise en place d’un comité de jeunes engagés pour l’égalité des sexes ; la traduction en français des documents constitutifs du réseau initialement en anglais. Dans quelques mois ces propositions seront rapportées aux instances supérieures de l’organisation.
Le secrétaire général, Moussa Traoré, conclut par une adresse à l’endroit des différents acteurs pour une synergie d’actions afin de relever les défis de l’égalité des sexes dans notre pays. « Les jeunes que nous sommes, constituent le fer de lance de ce combat», galvanise, monsieur Traoré.
Aly Bocoum

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here