Processus de révision constitutionnelle : La conférence des présidents et le groupe parlementaire APM harmonisent leur position

28

La Conférence des présidents de l’Alliance pour le Mali (APM) a rencontré les députés de son groupe parlementaire sur la situation politique du pays, le vendredi 28 juillet dernier, au siège de l’APR.

Oumar Ibrahima Touré, président de l’APR, a présidé la rencontre en présence des autres présidents de l’APM comme Soumeylou Boubèye Maïga, Choguel Kokalla Maïga, Mountaga Tall et tous les députés du groupe parlementaire APM.
A l’issue de la rencontre, Oumar Ibrahima Touré a affirmé qu’il s’agissait, à travers cette rencontre, de se concerter sur la situation politique actuelle du pays et d’harmoniser les points de vue de leur regroupement par rapport au processus référendaire en cours.
Selon lui, le processus de révision de la constitution a fait couler beaucoup d’encre et de salive dans le pays. C’est une bonne chose pour la maturité et l’encrage démocratique, dit-il.
Le président de l’APM pense que dans ce débat, il est important que la conférence des présidents de l’APM et le groupe parlementaire soit au même diapason aussi bien dans les prises de positions que dans l’accompagnement des actions du président de la République. Car, il estime que l’APM est membre de la majorité présidentielle et à ce titre s’est engagé à soutenir le Président IBK.
Mieux, il pense que c’est d’ailleurs l’APM qui conduit le processus à l’Assemblée nationale, car c’est un député APM, en la personne de Zoumana Ntji Doumbia, qui est le président de la commission loi.
Il a salué les activités des différents partis de l’APM sur le terrain visant à informer et sensibiliser les populations sur le bien-fondé de la révision constitutionnelle. Oumar Ibrahima Touré soutient qu’à ce niveau tous les partis ont joué leur partition.
« Maintenant, il s’agit pour nous de continuer à soutenir le processus jusqu’à son aboutissement. Nous devons nous engager à rapprocher tous les fils et filles du pays à travers un dialogue franc et sincère. Et je sais que le président de la République a le souci du pays. C’est aussi un homme d’ouverture et de dialogue », indique le président.
Partant, il affirme que la rencontre du jour leur a permis d’accorder leurs violons et que tout le monde est au même niveau d’engagement. Car, dit-il, l’APM est la deuxième force politique à l’hémicycle et la première force politique du pays au sortir des dernières communales. Cette force doit se manifester et être visible sur le terrain, préconise l’orateur. Avant d’ajouter que dans les jours et semaines à venir, la force de l’APM se révélera et surprendra plus d’un.
Harber MAIGA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here