Billet : « On va verra » !

72

Ce pouvoir a la main magique. Il transforme l’or en plomb ! La corruption est le plus terrible fléau du Mali. Le régime ne réussira jamais à nous la rendre sympathique, mais par sa maladresse, il nous met dans l’inconfort d’une dénonciation de la campagne anti-corruption en cours, au risque apparaître comme un défenseur du voleur !

Radio Pyongyang alias ORTM qui diffuse complaisamment les fiches de déclaration de biens des fonctionnaires en taisant la plus grande marche de l’histoire du Mali le 15 juillet, ferait mieux de nous montrer la fiche remplie de son patron de DG.

Blague à part, l’opération « mains propres » version IBK souffre d’un vice rédhibitoire, celui d’un mandat qui a commencé par la violation des dispositions constitutionnelles sur la déclaration de biens du chef de l’Etat. Les délais légaux ont été dépassés et il n’est même pas tard de rendre public ledit document s’il existe et de l’actualiser à la lumière de la nouvelle campagne dite de lutte contre la corruption. Après le président de la République, il faut faire le même exercice avec tous les chefs d’institutions et des Autorités administratives indépendantes.

Puis ce serait le tour de tous les membres du gouvernement et des députés. Les directeurs généraux, Directeurs nationaux suivront. Pas pour jouer la comédie du formalisme mais un contrôle rigoureux et contradictoire pour établir la vérité sur leurs biens.

Après un tel jeu de vérité au sommet de l’Etat, tout douanier, cadre d’impôts ou du trésor sera tenu de se plier au devoir de transparence sans barguigner.

La vraie force d’une campagne anti-corruption sincère et résolue, c’est sa crédibilité et celle-ci est intrinsèquement tributaire de celle de l’autorité qui la mène.

Il appartient à ceux qui nous gouvernent de montrer le chemin de l’honnêteté. La plus belle forme d’incarnation de l’autorité, c’est l’exemplarité !

Après une année 2014 de lutte contre la corruption qui s’est transformée en boomerang contre un pouvoir englué dans de retentissants scandales, l’occasion est inespérée pour se racheter. Mais surtout pas de chasse aux lampistes. Le marigot est rempli de caïmans et de gros poissons. Et comme dit l’ancien combattant : « On va verra » !

Tièfing

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here