Renouvellement de la licence d’Orange-Mali : Le ministre des Finances se prononce sur l’utilisation des fonds

19

On en sait désormais un peu plus sur l’utilisation des 100 milliards de francs CFA provenant de la vente de la licence d’établissement d’Orange Mali. Au cours de la cérémonie de remise du chèque géant au gouvernement malien par l’opérateur de téléphonie, le 2 août dernier, le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, a en effet levé un coint de voile sur les secteurs prioritaires, où seront injectés lesdits fonds.

Avec les 100 milliards de F CFA sur une durée de 15 ans, beaucoup d’observateurs voient en cette opération une très bonne affaire pour le Mali, et même une meilleure affaire parmi les opérations de renouvellement de licence de l’opérateur Orange sur le continent. Le Sénégal a, faut-il le rappeler, reçu 100 milliards de F CFA pour 17 ans, la Côte d’Ivoire a gagné la même somme pour 16 ans, avec le même opérateur. Seulement, ce montant tombe à un moment où les urgences sont très nombreuses pour l’Etat et la liquidité se fait de plus en plus rare. Mais, le plus heureux des ministres, Boubou Cissé qui recevait le chèque a juré la main sur le cœur d’utiliser ces fonds dans les secteurs prioritaires pour le Mali.

Pour son utilisation, le ministre de l’Economie et des Finances a indiqué que déjà, une grande partie de ces ressources est inscrite dans le collectif budgétaire récemment adopté en Conseil des ministres et que l’Assemblée nationale va examiner dans les prochains jours. Avant de préciser que «ces 100 milliards contribueront à réduire significativement la pauvreté et les inégalités dans notre pays avec des investissements dans des projets d’infrastructures importantes », dit-il. Aussi, a-t-il estimé que la conclusion de ce contrat le comble de joie, car il est gagnant-gagnant.

Mais tout laisse croire que l’utilisation de ces ressources exceptionnelles ne manquera pas de faire couler autant d’encre que de salive. Dans la mesure où l’opposition, à n’en pas douter, se montrera très critique d’abord quant à l’inscription d’une partie du montant dans le collectif budgétaire. Ensuite, elle va certainement vouloir acculer le ministre de l’Economie et des Finances pour l’utilisation du reste de l’argent.

Déjà, des voix se lèvent pour critiquer la gestion des fonds, soupçonnant le pouvoir de vouloir l’utiliser pour la campagne présidentielle. Toute chose qui promet de belles empoignades lors des débats sur le collectif budgétaire.

Déjà le ministre, Boubou Cissé se veut rassurant, affirmant que l’argent sera bien utilisé pour le bonheur du peuple malien.

Par ailleurs, il n’a pas manqué d’affirmer que l’extension à la 4G va ouvrir au pays des perspectives qui vont contribuer énormément au développement du Mali. Elle donnera accès à des marchés estimés à des centaines de milliards de F CFA, dit-il. Pour lui, l’avènement de la 4G permettra cette transformation digitale, à travers la libération de ce type de fréquence. Cela va également donner un poids à un secteur tertiaire qui contribue de plus en plus à l’économie du pays et cela, en partie grâce aux investissements que la société Orange va faire.

Par ailleurs, Arouna Modibo Touré, ministre de l’Economie numérique et de la Communication, s’est félicité du succès de cette négociation aussi bien en termes de finances que de développement de la communication. Pour lui, ce renouvellement a été fait sur la base d’un cahier de charges qui engage l’opérateur Orange Mali à un large développement de la télécommunication à travers une amélioration de la couverture géographique du pays ainsi que l’amélioration de la qualité de son service. S’agissant de l’arrivée de la 4G, le ministre indiquera que cette nouvelle technologie permettra d’améliorer l’accès à l’Internet dans le pays, ce qui aura un impact direct sur notre économie.

Harber MAIGA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here