L’ancien cadre du MUJAO à Gao, Aliou Mahamane Touré à la barre ce mercredi

32

Arrêté il y a plus de quatre ans, dans les alentours de Gossi par les Forces de défenses et de sécurité maliennes, cet ancien commissaire du MUJAO lors de l’occupation des régions du Nord en 2012, avait été présenté au juge d’instruction en mars dernier et devant la chambre d’accusation de la cour d’appel de Bamako. Il comparaîtra ce mercredi 09 août 2017 à la cour d’assisses de Bamako.

Natif de la ville Gao, Aliou Mahamane Touré qui avait épousé la cause du Mouvement pour l’Unicité et le Djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO) s’était illustré en ordonnant et exécutant des sanctions sévères à l’endroit de tous ceux qui aux yeux du mouvement n’obéissaient pas aux principes de la charia. Une terreur qu’il avait exercé sur la population : coups de fouets, amputation des mains, des pieds et même la lapidation. L’homme qui était vendeur de peaux de bêtes, selon certaines sources, avant son ralliement au MUJAO, était devenu un dictateur semant l’effroi et la panique auprès des siens. Il aurait lui-même coupé des mains à certaines personnes qu’il avait accusé de violer la loi.

Mais finalement, attrapé par les Forces de défense et de sécurité maliennes et mis à la disposition de la justice, il avait comparu en mars dernier devant le juge d’instruction. Il est accusé de : crimes de guerre, d’atteintes à la sûreté de l’État, d’association des malfaiteurs, de coups et blessures volontaires, de torture, de terrorisme, de détention illégale d’armes de guerre et de munitions etc. Il répondra de ses actes devant la justice lors des sessions de la cour d’assises qui démarreront normalement ce mercredi. Les victimes et leurs avocats devraient être aussi être présentes à ce procès afin de faire toute la lumière sur cette affaire. Il faut rappeler que plusieurs de ses victimes avaient porté contre lui des plaintes avant même qu’il ne soit attrapé par les forces de sécurité. Ce procès est très attendu au vu des exactions et des privations de libertés auxquelles s’étaient livrées ce commissaire, tout puissant à l’époque.

En savoir plus sur : http://www.journaldumali.com/2017/08/08/lancien-cadre-mujao-a-gao-aliou-...


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here