Succession à la FEMAFFOT: les grandes manœuvres !

12

C’est un secret de polichinelle, Boubacar Baba DIARRA, président du Bureau de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) n’est pas candidat à sa propre succession. A des proches, il a confié que si sa personne devait diviser le monde du football, alors qu’il tirerait sa révérence à l’expiration de son mandat. Une décision très responsable qui a été saluée par tous ceux pour qui l’intérêt supérieur du football doit être préservé.
Cependant, ce départ ne laisse pas la Fédération malienne de football totalement orpheline. Et pour cause, le premier vice-président de la FEMAFOOT, également premier vice-président de l’AS Réal de Bamako, Mamoutou TOURE, dit Ba vieux, s’apprête à prendre le témoin dans un contexte où sa candidature est entachée de graves accusations. Il serait le candidat du pouvoir qui s’emploierait à tout mettre en œuvre pour sa victoire, lui reprochent ses adversaires qui l’accablent désormais à visage découvert.
Joint par nos soins, Ba vieux estime qu’il ne s’agit que d’une campagne d’intoxication de ses adversaires qui croient leur cause déjà entendue.
« Je ne suis pas le candidat du pouvoir ; je suis le candidat de l’ensemble des acteurs du football malien », a-t-il assené. Il ajoute : « Ils savent que j’ai la majorité de mon côté, alors ils s’agitent pour ternir à l’avance ma victoire en disséminant que je suis le candidat du pouvoir ».
Mamoutou TOURE dit Ba vieux qui ne semble pas tenir rigueur à ses détracteurs se présente comme un candidat fédérateur.
« Je voudrais pouvoir travailler avec tous ceux qui le souhaitent, pour l’intérêt supérieur de notre football », a confié le candidat rassembleur.
De l’avis de nombreux observateurs, Ba vieux représenterait un atout majeur pour notre sport roi auquel il a dédié le plus clair de sa carrière. Il est loin d’être un inconnu dans la sphère du football, témoigne-t-on.
Aussi soutient-on, sa pratique du monde du football, depuis de nombreuses années, et son esprit rassembleur peuvent contribuer énormément à sortir progressivement la FEMAFOOT de la crise qu’elle traverse depuis quelques années. Ceci expliquant cela, il partirait favori, selon les connaisseurs du monde du football, à la conquête de la présidence de la FEMAFOOT, en remplacement de Boubacar Baba DIARRA.
L’élection d’un nouveau Bureau de la FEMAFFOT est prévue le 8 octobre prochain, a-t-on appris.

Par Bertin DAKOUO

Source : aBamako

aBamako