ANPE : Le bilan du premier trimestre 2017 du PSD dévoilée

14

Au titre de son exercice 2017, sur un total de 2739 offres d’emplois prévus, l’Agence nationale pour l’emploi, (ANPE) a créé 2664 emplois soit un taux de réalisation 64%. Aussi, la structure entamera la phase de l’opérationnalisation de nouvelles structures régionales de Ménaka et de Taoudéni .Ces informations ont été donnée mercredi dernier lors d’une conférence de presse tenue dans la salle de conférence de ladite structure, au quartier du Fleuve de Bamako.

Pour le directeur de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock, le PSD constitue un outil de gestion des activités de l’ANPE, dans la recherche d’une meilleure exécution de la mission de mise en œuvre de la Politique nationale de l’emploi.

Les cinq années à venir, le PSD 2016-2020 se fixe un objectif de développement sûr : « faire de l’ANPE, un service public de l’Emploi performant adapté aux exigences du marché du Travail », dira-t-il. Pour l’atteinte de cet objectif, cinq objectifs stratégiques immédiats (OSI) ont été fixés par le conseil d’administration et mis à la disposition de l’ensemble du personnel de l’ANPE. Il s’agit d’Améliorer l’adéquation des capacités organisationnelles et opérationnelles de l’ANPE en fonction des exigences du marché du travail ; améliorer la visibilité et la convivialité de ses relations avec ses usagers/clients et ses partenaires ; développer et mettre en œuvre des programmes spécifiques pour la promotion de l’emploi.

En outre, renforcer l’accompagnement des collectivités dans la conception et la mise en œuvre de leurs programmes sectoriels en lien avec l’emploi ; et accroître l’accès des groupes cibles de l’ANPE à des programmes d’apprentissage, de perfectionnement et de reconversion.
Déjà au compte de l’exercice 2017, le DG de l’ANPE a informé du placement de 2664 emplois sur un total de 2739 offres d’emplois. Sur 93 activités programmées, l’ANPE a pu réaliser déjà un taux record de 62% au compte de l’exercice 2017. Sur cette note de performance, il a adressé un hommage mérité au personnel engagé dans l’atteinte des objectifs que se fixe l’ANPE, à savoir, satisfaire le marché de l’emploi.

A la date actuelle, le nombre d’entrées en formation est de 1534 apprenants sur une prévision de 2700 et le nombre de demande d’emplois est estimé à plus de 7000.

Les activités réalisées dans les régions n’ont pas été occultées par M. Ibrahim Ag Nock. Elles ont concerné la plupart des régions notamment les régions de Kayes, Koulikoro, où l’ANPE -à travers le fonds Fare- a financé des porteurs de projets à hauteur de 30 millions de F CFA. A Sikasso, des éleveurs de volailles ont été formés à des techniques d’élevage et dans la région de Mopti, 530 jeunes ont été formés et 840 autres avec l’appui du fonds Fare. Au cours de ce semestre a noté également la rencontre de l’ANPE et les universitaires dans un souci de les préparer à faire face au marché de l’emploi. Pour le DG de l’ANPE, plusieurs autres activités ont eu lieu dans les régions du Nord pour le redressement des activités économique et génératrice d’emploi de l’après post-crise.

Selon lui, la poursuite du renforcement des capacités opérationnelles de l’ANPE a connu un coup d’accélérateur cette année par la création et l’opérationnalisation de nouvelles structures (les directions régionales de Ménaka et de Taoudénit). Le directeur régional de Ménaka a déjà fait la prise de service auprès du gouverneur.

Il faut noter qu’en partenariat avec d’autres pays, l’ANPE intervient en matière d’offres d’emploi à la vulgarisation de l’immigration légale caractérisée par le placement des professionnels maliens dans les entreprises étrangères et à l’élaboration du plan stratégique pour les migrants candidats au retour volontaire au bercail.

Seyni Touré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here